Cheminer ensemble

Lumière sur la journée collective de préparation au mariage, qui réunit les couples ayant demandé la bénédiction de leur union. Une initiative de la Fondation La Cause et des paroisses de l’Église protestante unie de la Région parisienne.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 22 avril 2016

Auteur : Nicole Deheuvels

Une journée collective de préparation au mariage : pour quoi faire ?

Cette journée m’a donné un nouveau regard sur notre couple ! C’est ainsi que Jérôme conclut la rencontre de préparation au mariage à laquelle il vient de participer avec sa future épouse. Notre couple en sort renforcé : le mariage, c’est vraiment un chemin à deux et pas deux chemins en parallèle ! Fruit d’un partenariat entre la Fondation La Cause et les paroisses de l’Église protestante unie de la Région parisienne, ces journées réunissent des couples qui ont demandé la bénédiction de leur mariage. Si leur pasteur a entamé avec eux une série d’entretiens pour faire connaissance et préparer la célébration, il a aussi invité le couple à vivre cette démarche complémentaire : se retrouver avec une dizaine d’autres couples pour participer à une réflexion autour de la conjugalité avec des professionnels du conseil conjugal et familial. Arrivés sur place plutôt interrogatifs devant cette proposition nouvelle pour eux, les couples repartent avec l’impression d’une expérience unique d’une grande richesse dont ils garderont mémoire.

Apprendre à dialoguer…

La pédagogie interactive donne toute sa place au dialogue en couple, afin de développer la créativité de chacun. Dans le tumulte des préparatifs du mariage, pouvoir se poser et discuter seulement de nous deux, était un vrai cadeau ! Il me vient un sentiment de gratitude : c’est unique de pouvoir réfléchir à notre couple pendant toute une journée ! Marlyse Plagnard, conseillère conjugale et familiale, intervenante dans ces journées depuis huit ans, analyse le bénéfice que les couples tirent de cette rencontre : Cette journée leur permet de se mettre un peu à distance de leur quotidien et de leurs préparatifs de mariage pour prendre le temps à deux de regarder leur relation et d’y réfléchir : se (re)dire ce qu’ils vivent de bon ensemble, ce qu’ils aiment particulièrement chez leur conjoint, mais aussi ce qui peut faire difficulté par exemple dans leur communication, leur sexualité, l’équilibre/déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ils découvrent que le couple n’est pas un acquis, une case cochée une fois pour toute, mais un chantier permanent où leur créativité, leur patience et leur désir sont sollicités sans cesse pour construire des liens solides et bienfaisants. Elle note que la dimension collective apporte un encouragement aux couples : Ils prennent conscience, grâce aux ateliers et aux échanges, que leur chemin, tout en étant unique, rejoint aussi celui des autres : occasions de relativiser, de s’inspirer les uns des autres, de s’encourager… et c’est là aussi une belle expérience ecclésiale ! Développer le sentiment de confiance en l’autre, en soi et en son couple est un des moteurs pour une conjugalité non seulement dans la durée mais surtout de qualité ! Pour Christine, c’est là le souvenir qu’elle emporte : J’ai vu le couple comme un lieu de créativité et de liberté dans la confiance !

… et à écouter !

Les temps de partage en couple sont l’occasion de pratiquer une écoute active en profondeur, expérience bienfaisante dont on n’a pas tous l’habitude ! Les exercices proposés, de part leur aspect ludique, permettent d’intégrer différents outils de communication comme autant de soutiens possibles à mettre dans sa besace. Car le but essentiel de cette journée n’est pas tant de se préparer à la vie de couple (beaucoup de participants vivent déjà ensemble depuis des mois ou des années) que d’intégrer l’idée qu’un couple se nourrit, se dynamise, se répare… au fil du temps et tout au long de la vie à deux qui aujourd’hui peut être très longue ! C’est ainsi que Pierre repart avec cette prise de conscience : Le couple est quelque chose de vivant dans la durée ; on peut chaque jour améliorer les choses, c’est une construction permanente dans le temps ! CQFD !

Un couple se nourrit, se dynamise, se répare…

Dans la même rubrique...

Rapport du CNEF au Comité des Droits de l’Homme

Ce jeudi 6 mai, le CNEF, avec le soutien de l'Alliance évangélique mondiale (WEA), a soumis un rapport à l’attention du Comité des Droits de l'Homme dans le cadre de la préparation de l'examen de la France par le Comité des Droits de l'Homme (132ème session en juin-juillet 2021).

Un contenu proposé par CNEF – Infos

Pourquoi célébrons-nous des défaites ?

Il n’y a qu’un point commun entre la Croix sur le Golgotha et le Mur des Fédérés : la mort, le sang et la défaite. Deux échecs, deux chutes sous le coup d’une répression implacable.

Un contenu proposé par Présence

A Royan, des films pour réfléchir autrement à la parole de Dieu

L'initiative "Regarder, partager, prier" réunit un groupe de personnes autour d’un film de la communauté de l'Emmanuel qui donne à méditer sur certaines références bibliques.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Relier les différentes formes du rire dans la pratique ecclésiale

Deuxième volet de l'intervention de Fritz Lienhard au colloque de 2019 à Heidelberg sur "Le sacré et le rire – L’humour comme élément de la religion".

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast