Chercher l’avenir que Dieu ouvre

Chercher l’avenir que Dieu ouvre

Questions au pasteur Laurent Schlumberger, nommé au 1er novembre au poste pastoral de l’Église de La Rencontre à Paris.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 15 novembre 2017

Auteur : Frédéric Genty

L’Église de La Rencontre est située au cœur du 10e arrondissement de Paris. Comment voyez-vous ce quartier ?

Laurent Schlumberger : Je le connais encore peu, mais déjà je suis frappé par ses transformations et ses contrastes. Toute cette partie de Paris se transforme par « gentrification », c’est-à-dire concrètement l’augmentation du prix du mètre carré des logements, et simultanément par la présence de plus en plus forte d’exilés en très grande précarité – ce ne sont que deux exemples parmi d’autres. Les contrastes sont également marquants sur le plan culturel, avec des quartiers colorés par différentes immigrations, et religieux, avec des communautés juives, musulmanes, hindous, chrétiennes, vivantes et évolutives. Cette diversité a toujours existé, de manières différentes, notamment en raison de la présence de deux gares internationales, d’hôpitaux, etc. Il y a eu par exemple un afflux d’alsaciens, après 1870, venus se réfugier dans le quartier : ils n’étaient pas toujours bien vus !

Dans ce contexte, quels sont les atouts de cette communauté dont vous devenez le pasteur ?

En 1962, la chapelle Milton et la chapelle du Nord, qui existaient depuis le XIXe siècle, ont fusionné pour donner naissance à l’Église de La Rencontre. Ces deux communautés étaient des lieux-phare du christianisme social, à tonalité évangélique marquée. Elles avaient su dans leur contexte trouver une manière innovante et pertinente de témoigner de l’Évangile. C’est un grand atout pour la petite communauté de La Rencontre de pouvoir puiser dans ce passé et tout ce qu’il porte à la fois d’expérience et d’audace.

Une petite communauté, avec quels projets ?

Pour diverses raisons, notamment l’absence de pasteur depuis des années, cette Église est fatiguée et s’interroge. Mais son Conseil presbytéral, soutenu par le Conseil régional, a le désir de ne pas s’en tenir là et de chercher l’avenir que Dieu lui ouvre. Sur quel chemin l’appelle-t-il ? Le premier temps de mon ministère va être centré sur ce travail de discernement, avec le Conseil et toute la communauté. Je ne sais pas quelles seront les réponses ! Mais je sais que Jésus-Christ sera là demain comme il l’est aujourd’hui. Et que la confiance qu’il donne est féconde.

Presse régionale protestante

Retrouvez d’autres articles de Paroles Protestantes Paris sur le site de la Presse régionale protestante.

Dans la même rubrique...

En hommage à un passeur

En hommage à un passeur

Jean-Daniel Causse, professeur à l’IPT-Montpellier, mort en juin dernier, a été un passeur. Jean-Daniel Toureille de l’association CPCV Aquitaine lui rend hommage.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Centenaire du 11 novembre : le ravivage de la flamme

Quel sens donner à la participation de la Fédération protestante de France au ravivage de la flamme ?

Un contenu proposé par Chaîne vidéos – FPF
Les pasteurs : des humains et non des logiciels !

Les pasteurs : des humains et non des logiciels !

Plusieurs pasteurs de grandes megachurchs américaines ont démissionné dans les derniers mois. Pourquoi ?

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire