Combien gagne un pasteur ?

Combien gagne un pasteur ?

Le salaire des pasteurs varie d’une Union d’Églises à l’autre. Si le « net à payer » est souvent inférieur au SMIC, les avantages en nature qui viennent le compléter ne sont pas négligeables.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 14 mars 2016

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Combien gagne un pasteur ? Son niveau de vie est-il équivalent à celui d’un professeur des écoles (instituteur) ? Répondre à la question est quasiment impossible, tant les situations sont différentes en fonction du lieu géographique et des Unions d’Églises. Quelques exemples : un pasteur tzigane est bénévole, la mission Vie et Lumière ne rémunérant pas ses ministres. À l’Armée du Salut, le ministère pastoral se vit en couple, les conjoints percevant pour eux deux l’équivalent d’un seul SMIC. Par contre, chez les adventistes, dont les fidèles paient la dîme, le salaire permet de vivre sans souci majeur.

Certaines Unions d’Églises ont des grilles applicables dans toutes leurs paroisses, d’autres sont congrégationalistes et chaque assemblée locale décide pour elle-même, aboutissant à des écarts de salaires entre pasteurs parfois importants. Sans compter la situation des communautés évangéliques nouvellement créées : le pasteur-fondateur exerce au début un métier séculier, avant que le montant des dons des fidèles n’augmente suffisamment pour que l’Église puisse le rémunérer, d’abord à mi-temps puis à temps plein.

Avec ou sans presbytère

Réforme a mené l’enquête auprès de trois Unions d’Églises différentes, et en voici les principaux résultats. L’Alsace-Lorraine est sous juridiction allemande en 1905, quand la France sépare Églises et État. Résultat : les cultes luthérien et réformé dépendent toujours des articles organiques mis en place par Napoléon. Les ministres sont donc payés par l’État, ce qui n’est pas le cas des pasteurs évangéliques, dont les Églises ne sont pas « reconnues ». Les pasteurs de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UÉPAL) sont payés 1 345 euros nets (soit l’équivalent de 1 680 euros bruts) par mois en début de carrière, à quoi s’ajoute un logement de fonction. En revanche, le ministre doit s’acquitter lui-même de tous les frais afférents à son domicile (eau, électricité, gaz, etc.) S’il a des enfants, il perçoit un petit complément familial.

En fin de carrière, son salaire s’élève à […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Sur le même thème

Le pasteur selon Luther et Calvin

Entretien avec Marianne Carbonnier-Burkard, historienne à la Faculté de théologie protestante de Paris.

Un contenu proposé par Regards protestants
Oscar Ewolo, le footballeur pasteur

Oscar Ewolo, le footballeur pasteur

Oscar Ewolo a toujours vécu ses deux passions à fond  : le football au plus haut niveau en France et le partage de la foi qui a changé sa vie, au point de faire de lui un footballeur pasteur.

Un contenu proposé par Quart d’heure pour l’essentiel

Profession pasteur(e)

Avec le sacerdoce universel, la Réforme a révolutionné la fonction des prêtres, devenus des pasteurs. Aujourd’hui, le ministère recouvre des réalités très différentes selon les Églises concernées.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !