Encourager les femmes à prendre le micro
Réflexion

Encourager les femmes à prendre le micro

Au Royaume-Uni, nous avons constaté que 28% des intervenants lors d’événements chrétiens étaient des femmes, alors que les femmes représentent jusqu’à 75% de l’Église britannique.

Un contenu proposé par Servir ensemble

Publié le 8 juin 2022

Lire directement l’article sur Servir ensemble

Lorsque deux des disciples de Jésus lui ont demandé des places d’honneur, il a présenté un autre modèle de vie. Il a insisté sur le service et la soumission à Dieu. Il ne s’agit pas de rechercher des positions de pouvoir, ni d’exercer une autorité, mais de devenir un esclave pour la cause de l’Évangile.

Un tel enseignement devrait conduire à une Église qui fonctionne à contre-courant : une Église qui n’élève pas les dirigeants au-dessus des autres ou qui ne se pâme pas devant des célébrités. Ce n’est toutefois pas la réalité du terrain. Les prédicateurs, les directeurs d’organisations chrétiennes, les célébrités chrétiennes et les musiciens font l’objet d’une adoration excessive, d’importantes récompenses financières et d’un nombre encore plus important de followers sur Twitter. Alors que l’Église est appelée à la contre-culture du service, elle reflète trop souvent le culte du pouvoir et de la gloire de la société séculière.

L’Église est appelée à démanteler ces structures de pouvoir. Nous devons créer des espaces où les derniers passent vraiment en premier, où l’humilité est plus appréciée que le don charismatique d’un orateur, et où chaque membre du corps est apprécié et récompensé équitablement pour ce qu’il apporte. Ce travail est important pour la génération présente mais aussi pour beaucoup d’autres à venir. Il sera accompli de ce côté-ci de l’éternité ou de l’autre ; car il est certain que lorsque le royaume viendra dans toute sa plénitude, le pouvoir sera distribué comme Jésus l’a enseigné.

Si nous voulons réaliser la vision prophétique de Jésus en matière de leadership, un problème fondamental doit être résolu : la valorisation injuste de certains humains par rapport à d’autres. Dans toutes les communautés du monde, un seul groupe détient la grande majorité du pouvoir. Comme l’a établi le magazine Forbes en 2014, 91% des personnes les plus puissantes du monde en font partie. La majorité des PDG, des présidents, des monarques, des milliardaires, des entrepreneurs, des philosophes, des scientifiques, des géants des médias, des journalistes, des créateurs de culture et des […]

Lire la suite sur Servir ensemble

Vous pourriez aimer aussi

Ramabaï Medhavi, pour la liberté des femmes indiennes

Pionnière des droits des femmes en Inde, enseignante hors-pair et chrétienne engagée. Rencontre avec une femme historique.

Un contenu proposé par Servir ensemble

Faut-il demander pardon pour la domination masculine ?

Quand les offenses viennent d’un système injuste dans lequel nous vivons et auquel nous participons, comment demander pardon ?

Un contenu proposé par Servir ensemble

12 disciples, tous des hommes

Il est expliqué nulle part dans la Bible pourquoi les douze sont uniquement des hommes.

Un contenu proposé par Servir ensemble

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Servir ensemble

Le blog de la pasteure Joëlle Sutter-Razanajohary et de la théologienne Marie-Noëlle Yoder. « Servir ensemble » revisite la complémentarité hommes/femmes dans les Églises évangéliques.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast