Mission populaire évangélique

Hommage aux colibris

Valérie Rodriguez, directrice de la Fraternité de Trappes, rend hommage à l’engagement discret et sans faille de si nombreux bénévoles. Qu’on ne les oublie pas !

Un contenu proposé par Blog pop

Publié le 21 décembre 2021

Vous connaissez tous, sans doute, cette légende amérindienne qui raconte l’histoire du colibri, tentant d’éteindre un immense incendie avec les gouttes d’eau qu’il transporte dans son bec. Au tatou, qui s’étonne de l’inefficacité de la méthode, le colibri répond « Je fais ma part »… Cette légende a connu un succès important grâce à Pierre Rabhi, décédé récemment. Même si je ne partage pas nombre de ces positions, je trouve que cette légende a, dans le monde associatif, une résonance particulière.

Je ne sais pas vous, mais j’ai personnellement la chance de vivre dans une véritable volière. Je suis entourée de colibris, en particulier à la mission populaire. Je voudrais, par ce billet, leur rendre hommage et je pense aujourd’hui tout particulièrement aux colibris empêchés de voler, ceux dont les ailes sont fatiguées d’avoir trop travaillé, ceux dont le bec est fragilisé par trop d’allers – retours vers l’incendie.

Contre vents et marées

Ces colibris qui sont âgés, fatigués, malmenés par la maladie, le grand âge ou les épreuves de la vie. Certains des bénévoles de la mission populaire à Trappes sont présents et actifs depuis 5 ans, 10 ans, 15 ans, 25 ans ou même plus de 40 ans. Avec force et conviction, ils portent le projet et la structure autant que leurs forces et leur énergie le permettent. Ils sont présents, actifs, parfois dans l’exubérance, parfois dans la discrétion mais toujours dans un esprit de service que je trouve, pour ma part, remarquable. Je suis frappée de voir à quel point ces personnes ont fait de leur vie tout entière un engagement au service d’une cause et d’une association. Contre vents et marées, ils affrontent les tempêtes et se tiennent dignes et droits, modestes comme si cet engagement allait de soi et n’avait pas de réelle importance ou impact. Je crois moi que ces colibris changent le monde.

Pas au Panthéon

Je sais que mes engagements, tant personnels que professionnels ou associatifs sont beaucoup plus « fluctuants », moins solides et que je ne m’engage pas nécessairement corps et âme pour une cause, une personne, une association… Serais-je capable, comme le font beaucoup d’entre eux, d’accompagner un conjoint malade, de le porter littéralement à bout de bras durant des années, sans plainte et dans la bienveillance ? Serais-je capable d’être présente, trois fois par semaine, pendant 20 ans, pour donner des cours de français ou faire du soutien scolaire ? Avec toujours le même enthousiasme, le même engouement ? Serais-je capable de militer encore à 82 ou 83 ans ?

Certains de nos colibris ont disparu, en silence et dans la discrétion. Ils n’entreront jamais au Panthéon, n’auront jamais la légion d’honneur et ne feront pas le buzz sur les plateaux télé. Je voudrais qu’on ne les oublie pas, que dans un coin de notre mémoire ils restent vivants et éclairent le chemin pour ceux qui vont suivre, qu’ils soient des témoins de l’engagement au service du monde, des héros de la solidarité.

Vous pourriez aimer aussi

Heureux de se retrouver à la Frat’Aire !

Des petites parcelles de bonheur qui surgissent lors de la reprise de la braderie racontées par Véronique Mégnin trésorière à la Frat’Aire, fraternité du Pays de Montbéliard.

Un contenu proposé par Blog pop

Quelle place pour la mémoire douloureuse ?

C’est souvent à l’occasion de la commémoration d’évènements tragiques que notre mémoire collective est sollicitée dans ce qu’on nomme aujourd’hui un « devoir de mémoire ».

Un contenu proposé par Blog pop

Le numérique contre l’écologie ?

Véronique Mégnin, bénévole à la Frat’Aire de Grand-Charmont/Pays de Montbéliard s’interroge, entre récupération et outils numériques indispensables, sur les contradictions qui se font parfois jour, dans les Fraternités.

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog pop

La Mission populaire évangélique dit « La Miss Pop » est une institution protestante française d’éducation populaire. Dans Blog pop, découvrez les réflexions et témoignages de ses animateurs.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast