La caravane passera à Strasbourg

La caravane passera à Strasbourg

Labellisée « Cité européenne de la Réforme », Strasbourg figure parmi les 68 étapes de l’itinéraire européen et accueillera la caravane du 7 au 9 avril.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 15 janvier 2017

Organisé par la Communion des Églises protestantes en Europe, l’Evangelishe Kirche in Deutschland et la Fédération des Églises protestantes suisses, l’itinéraire européen de la Réforme a pour but de partager les valeurs nées de ce mouvement du XVIe siècle. « Nous témoignerons de la richesse de l’Histoire et montrerons en quoi la Réforme est significative aujourd’hui pour l’Église, la société et nos vies » explique le pasteur Guy-Pierre Geiger, en charge de l’organisation des festivités pour l’Uepal.

Strasbourg est l’unique ville-étape  française du parcours, qui est parti de Genève le 3 novembre et se terminera à Wittenberg – ville où Martin Luther a affiché ses 95 thèses – le 20 mai prochain. Chaque ville-étape mettra l’accent sur sa spécificité. Ainsi, à Strasbourg, Catherine et Matthieu Zell ainsi que Martin Bucer, des réformateurs strasbourgeois du XVIe siècle, seront à l’honneur. Le slogan de ce week-end reprend l’intitulé du traité de l’amour du prochain « Que nul ne vive pour soi-même mais que chacun vive pour son prochain et comment y parvenir » écrit par Martin Bucer en 1523.

Des témoins d’aujourd’hui

La caravane de la Réforme est en fait un camion de 40 tonnes, sorte de gigantesque médiathèque qui s’enrichira de documents et d’histoires individuelles au fil du parcours. Un film d’environ trois minutes, La Réforme protestante à Strasbourg, sera diffusé dans la caravane. Il est déjà consultable sur protestants2017.org.

Mais loin de vouloir s’en tenir uniquement à la grande Histoire, la caravane est l’occasion, pour tous ceux qui le souhaitent, de témoigner de leur foi aujourd’hui. « Nous invitons les gens à nous faire parvenir un poème, un dessin, une danse, une saynète, une chanson, une photo, un enregistrement audio ou vidéo (1). Ils pourront ainsi partager en quoi la foi protestante touche leur vie, change leur vision des choses ou les fait impliquer dans une association, etc. » explique Guy-Pierre Geiger. Pour cela, il suffit d’envoyer vos documents à l’adresse mail : protestants2017@uepal.fr avant le 31 janvier.

L’Uepal organise aussi lors de ce week-end des manifestations dans la ville avec l’ouverture des églises des paroisses du centre-ville et des lieux partenaires (Gymnase Jean Sturm, Stift, etc.)

(1) 1 minute maximum pour une contribution individuelle, 2 minutes pour une contribution collective.

Protestants 2017 PFP

Dans la même rubrique...

L’aumônerie hospitalière publique dans la Covid-19

Fin du 1er confinement. « Où étiez-vous passés ? Nous aurions eu tellement besoin de vous ». Interpellation des aumôniers par les soignants surpris de ne plus voir ceux qui traversent avec eux les situations complexes de deuil...

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

La semaine de l’unité ou la célébration des différences

Je rêve d’une semaine de prière où les Églises pourraient se bénir les unes les autres : « Que le Seigneur te fasse du bien, qu’il te multiplie et qu’il te permettre de grandir dans toutes tes actions. »

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Comment une prédication peut-elle être libératrice ?

Retour sur le congrès de la Société internationale de théologie pratique (SITP) avec Christophe Singer, maître de conférences en théologie pratique à l'IPT de Montpellier.

Un contenu proposé par Institut protestant de théologie

Places aux jeunes

Le Grand Kiff, initiée en 2009 par les Églises réformées et luthériennes devenues entretemps EPUdF, la rencontre annuelle est une institution aujourd’hui incontournable.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire