amour toujours

La douceur inespérée

Quand la Bible raconte nos histoires d’amour !

Un contenu proposé par LibreSens

Publié le 11 mars 2021

Lire directement l’article sur LibreSens

Théologienne catholique, Véronique Margron est présidente de la Conférence des religieuses et religieux de France (Corref), et auteure de nombreux ouvrages, dont le très remarqué, Un moment de vérité (2019) sur la question éminemment douloureuse des abus sexuels dans l’Église.

Dans La douceur inespérée, l’auteure nous livre une réflexion sur nos histoires d’amour, et ceci à partir de deux pôles : son propre itinéraire d’une part et quelques textes bibliques bien choisis d’autre part. D’aucuns s’étonneront qu’une religieuse écrive sur la vie affective, sur la sexualité… Le journaliste Frédéric Mounier, dans son avant-propos à cet ouvrage, souligne que l’écoute de V. Margron, son parcours riche de rencontres et son sens aiguisé des relations humaines, lui permettent de parler à bon escient de l’amour dans toutes ses dimensions. Et l’auteure d’interroger en effet les sceptiques de la manière suivante : « Est-il nécessaire d’avoir connu telle ou telle expérience sentimentale pour avoir légitimité à se prononcer sur les questions de sexualité ? N’est-ce pas notre commune humanité qui nous y autorise, nous y oblige même peut-être ? »

Les textes bibliques auxquels l’auteure fait référence sont tous retranscrits en fin de volume : le début de la Genèse (1-3), les dix paroles, huit chapitres (!) du Cantique des Cantiques, et la découverte du tombeau vide dans sa version johannique. Le titre de l’ouvrage se retrouve dans le fond et dans la forme : les commentaires des lectures de la Bible mettent, pour le fond, en évidence la douceur de Dieu, en particulier dans son « jour de repos », le septième, mais aussi dans sa manière de considérer les « dix paroles » comme une configuration qui dessine les contours d’un espace habitable, et souhaitable pour tous. À la douceur de Dieu correspond celle de l’humain sexué, et c’est de ce point de vue là que le parcours peut se tisser sur les plans horizontal et vertical. Du côté de la forme, c’est là l’originalité et la particularité de cet ouvrage, tout est dit en douceur sans que jamais ce soit lénifiant. L’auteure est manifestement une femme de grande ampleur, et elle le déploie dans une « douceur inespérée » qui fait admirablement écho au titre de l’ouvrage.

On notera aussi l’écho de cet ouvrage avec un autre livre paru en janvier 2021 aux éditions de l’Iconoclaste, Entrer dans la douceur. Pour en finir avec le cynisme, sous la plume de Jean-Claude Guillebaud, qui témoigne que la douceur peut devenir une arme de combat, et l’entraide briser la loi du plus fort.

Lire la suite sur LibreSens

Dans la même rubrique...

Revitalisation d’une paroisse en grande difficulté

Grâce au dynamisme de la paroisse de Saint-Germain-en-Laye, l’église-sœur de Dreux a pu redémarrer après des années d’arrêt complet. Explications.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Relativiser la liberté

Découvrez l'édito du numéro d'octobre de Paroles protestantes Paris dont le dossier de une est : "L'Église anglicane, entre tradition et modernité".

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Penser l’avenir de nos vies d’églises

Une soirée du synode régional était consacrée à la présentation de projets innovants : certains passent déjà à une deuxième étape, d’autres démarrent, d’autres encore sont sur du plus long terme.

Un contenu proposé par Réveil

En immersion chez les orthodoxes polonais

Cet été, le consistoire allemand de Balingen et les Équipes unionistes luthériennes (EUL) ont emmené une dizaine de jeunes dans la région de Lublin en Pologne, à la frontière du Belarus.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

LibreSens

Le blog LibreSens publie des comptes rendus de lecture écrits non par des critiques littéraires ou des journalistes, mais par des lecteurs avertis (pasteurs, laïcs engagés, théologiens, historiens, philosophes, biblistes…), ce qui constitue son originalité. LibreSens est le Club de lecture des amis du CPED (Centre protestant d’étude et de documentation).

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast