La mission populaire se développe

La Mission populaire évangélique (MPEF) vient de lancer deux nouvelles Fraternité, dans l’aire urbaine de Montbéliard (25) et à Gennevilliers (92).

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 13 octobre 2015

Auteur : Stéphane Lavignotte

Cette dernière veut expérimenter une nouvelle façon de faire : non plus des activités (soutien scolaire, cours de français, etc.) dans les murs de la Fraternité, mais aller vers les habitants pour les aider à monter leurs propres projets et à s’organiser pour faire entendre leurs demandes aux pouvoirs publics.

Dans les pays anglo-saxons, cette démarche de « community organizing » (« organiser les habitants ») est soutenue depuis les années 1960 par les églises. En France, en dehors d’une initiative hors-église depuis quatre ans à Grenoble, cette façon de développer le pouvoir d’agir des milieux populaires est nouvelle. Dans l’esprit d’évangile laïc de la Miss pop, c’est une manière de traduire la conviction que la Grâce est la libération des esclavages, des auto-limitations, du sentiment d’illégitimité : le « tu peux » remplace le « tu dois ».

Exercices spirituels sous une forme laïcisée, rencontre directe avec les habitants par du porte-à-porte ou des animations de rue, alliance avec des associations locales doivent permettre de prendre confiance et de se mobiliser. Le pouvoir d’agir s’articulera avec les activités spirituelles de la communauté porteuse du projet. Pour des raisons d’indépendance et parce que les pouvoirs publics sont peu enclins à financer des contre-pouvoirs, ce projet cherche ses financements du côté des fondations comme du protestantisme, des personnes comme des communautés !

Dans la même rubrique...

La « mission » en cours d’étude… un chemin riant ou rude ?

C’est l’une des nombreuses questions que nous propose très librement Christine Villard, membre de l’équipe des rapporteurs régionaux sur le thème du synode de novembre.

Un contenu proposé par Echanges

Parole d’enseignant : le témoignage de Jean-Noël

Jean-Noël Poivre a enseigné pendant 18 ans le grec aux étudiants de première année. C’est toute une génération de pasteurs qui a découvert la langue du Nouveau Testament grâce à lui.

Un contenu proposé par Institut protestant de théologie

Nouvelles consignes sanitaires pour les cultes pendant le confinement

Voilà les dernières consignes sanitaires concernant les lieux de culte et les Eglises, transmises par la Fédération protestante de France.

Un contenu proposé par

Le paroissien n’est plus ce qu’il était… le pasteur non plus

Les pasteurs genevois troquent de plus en plus souvent la casquette de leader d’une communauté contre celle de chef de projet ou de coach de laïcs.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast