solidarités

Le temps des ventes paroissiales

La vie des paroisses reprend, notamment par les ventes au profit des Entraides. «Mis sous cloche» durant deux ans, ces grands rassemblements obéissent à des choix stratégiques, entre innovation et tradition.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 20 mai 2022

Auteur : Denise Cousty

Bien que voisines, les paroisses de Levallois, l’Étoile et Neuilly ont fait des choix différents pour s’adapter aux besoins de financement de leurs actions d’entraide.

Rassembler la paroisse

Pour répondre au besoin de rencontre des paroissiens après la période du masque, les équipes de Neuilly se sont réunies afin de remettre sur pied une vente pour l’Entraide les 20 et 21 mai. Il fallait à la fois rassembler une paroisse autour de ses habitudes et innover pour prendre en compte le besoin de convivialité alors que les attroupements incitent encore à la prudence. Les stands classiques ont donc constitué une base sûre de l’organisation, comme l’inamovible Cave à vin de Calvin centrée sur le Bordeaux. Pour décaler les habitudes, quelques crus de Bourgogne ou de Champagne viennent cette année agrémenter les étals… « on est en lisière de l’excentricité » s’amuse l’un des clients réguliers.

Parier sur la convivialité

Plus sérieusement un principe de précommande a été choisi, pour prévoir les quantités et surtout faciliter et sécuriser les échanges sur place le jour dit. Concessions à la pandémie toujours active, de tels aménagements d’organisation dégagent de l’espace assurent une fluidité de circulation des participants. Or c’est cette fluidité qui incite au dialogue et participe à l’ambiance du moment. Outre les stands classiques remis en ordre de marche comme les confitures, les vêtements ou les jouets, des nouveautés sont apparues pour donner une touche de sourire supplémentaire et accueillir les familles. Bijoux, art en plein air ou objets de décoration renforceront cette convivialité qui a tant manqué. Et, ajoute Corinne Mallet responsable de la vente, un effort particulier a été consacré aux temps d’échanges à l’extérieur : déjeuner, salon de thé et dîner. Car pour elle l’Église est communauté, lieu de rencontre.

Ouvrir à d’autres horizons

De l’autre côté du périphérique, les choix ont plutôt porté sur l’artisanat, source de voyage par les découvertes. La paroisse de l’Étoile a bien sûr assuré la reprise des comptoirs traditionnels pour sa vente d’avril, favorisant le don des articles exposés. Le miel des ruches installées sur le toit du temple a pris une valeur symbolique, les abeilles continuant de s’affairer, Covid ou non. Mais cette année, explique la coordinatrice Hélène Michelin, l’accent mis sur l’élargissement des horizons s’est traduit par des articles artisanaux en cuir, des tissus indiens apportés par une paroissienne, des bijoux fantaisie d’un atelier ami ou un dîner centré sur l’Arménie. Derrière chaque choix, un espace de vie et de témoignage se laisse appréhender et participe à montrer la présence de l’Église universelle.

Solidarités locales

Un peu plus au nord, les positions sont plus axées sur le soutien matériel direct aux populations. En quelques années, les ventes se sont transformées en braderies et ont évolué vers la création d’une boutique solidaire que la paroisse de Levallois a inaugurée en mars dernier. Pour Aline Delobel, présidente de l’Entraide, le pari du lien avec la ville s’est fait sur la régularité de l’engagement avec deux ouvertures par semaine. Ici, les choix sont évidemment classiques pour une boutique avec vêtements, linge, vaisselle ou livres à très bas prix.

Ces différentes approches entre originalité, ouverture et engagement peuvent donner des idées à d’autres. Chacune à sa façon fait vivre la mission de l’Église, tendue entre la chaleur d’une communauté et l’ouverture au monde.

Dans la même rubrique...

Préparation d’Hack My Bible 2022 !

La 4è édition d'Hack My Bible aura lieu les 16, 17 et 18 septembre 2022 à Paris dans les locaux de l'Alliance biblique française avec pour thème "Bible et sport".

Un contenu proposé par Alliance biblique française (ABF)

Marion Heyl

Depuis décembre 2021, Marion Heyl a pris la responsabilité de la catéchèse et jeunesse de l’Église protestante unie réformée en région parisienne. Elle se livre à Paroles Protestantes et esquisse son projet.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

D’un temple à l’autre

Avec Cécile Plaâ, pasteure, et Françoise Godefroy, présidente du conseil presbytéral et membre du conseil régional, nous avons fait le tour non pas du propriétaire mais des activités, des questions et des temples de l’Église de « Cavaillon – Luberon ».

Un contenu proposé par Echanges

Pour ses 50 ans, l’IPT de Paris organise un grand symposium

À l’occasion des 50 ans de l’Institut protestant de théologie, ses enseignant.es-chercheur.es réfléchiront ensemble à la pratique de la théologie en débattant à partir de leurs spécialités respectives du 8 au 11 juin à la l'IPT-Faculté de Paris.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast