Les Églises à l’écoute du monde rural

Les Églises à l’écoute du monde rural

En Alsace et ailleurs, comment s’incarne la solidarité des catholiques et des protestants vis-à-vis des agriculteurs ?

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 26 mars 2019

Auteur : Caroline Lehmann

Bien des prêtres et pasteurs en zones rurales sont quotidiennement à l’écoute de leurs paroissiens du monde agricole, souvent confrontés à des difficultés économiques, familiales ou autres. «À la fin d’un culte, lors d’une visite, à l’occasion de la préparation d’un baptême ou de manière fortuite, des agriculteurs jeunes et moins jeunes me font part de leurs soucis», explique Barbara Guyonnet, en poste à Mietesheim. «Ils savent que leur avenir va nécessiter des remises en questions et se sentent souvent seuls et incompris.» À côté de cette pastorale de proximité, le Mouvement d’action rurale (MAR), d’inspiration protestante et fondé en 1946, favorise l’échange, notamment lors de rencontres nationales. Il comprend actuellement en Alsace une trentaine de familles, la plupart retraitées de l’agriculture. À la recherche d’un nouveau souffle, le MAR entretient des liens avec le mouvement Evangelischer Dienst auf dem Lande, rattaché aux Églises protestantes en Allemagne (EKD) et dont les actions ciblent entre autres les jeunes des milieux ruraux ainsi que la formation d’adultes.

En Suisse, l’Église évangélique du Canton de Vaud est partenaire d’une aumônerie œcuménique dédiée aux agriculteurs. Pascale Cornuz, qui a géré pendant 25 ans sa propre exploitation, en est actuellement l’aumônier protestant. «Je suis beaucoup sollicitée et souvent la situation est grave», explique cette femme de terrain qui ne se considère en aucun cas comme un «sauveur» mais plutôt comme «un aiguilleur, disponible pour aider les personnes à retrouver courage».

Du côté catholique

L’association Chrétiens dans le monde rural (CMR), mouvement d’éducation et d’action populaire, rassemble environ 12000 adhérents en France, dont 330 en Alsace; des agriculteurs mais aussi d’autres citoyens concernés par les problématiques de la ruralité. Par petits groupes ou lors de rencontres nationales, ils relisent leur vie professionnelle et/ou personnelle à la lumière de la Bible. «L’agriculture, on en parle, mais on l’associe à la santé, à l’alimentation…», relève Christophe Krust, président du mouvement dans le Haut-Rhin.
En Bretagne, le CMR, en partenariat avec Solidarités paysans, a initié depuis 2017 un groupe de paroles pour des agriculteurs en difficultés. Enfin, 25 évêques, soit un quart de l’épiscopat français, sont allés à la rencontre du monde paysan lors du Salon de l’agriculture en 2018, pour exprimer «leur proximité, leur attention et leur soutien ».

Sur le même thème

Faire vivre l’équilibre de l’écosystème

Faire vivre l’équilibre de l’écosystème

Alors que l’exploitation sans borne des ressources naturelles a montré ses limites, l’appel de la Genèse à « dominer la terre » est-il toujours pertinent ?

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Les agriculteurs, entre impasses et innovations

Les agriculteurs, entre impasses et innovations

A l’occasion du Salon international de l’agriculture qui se déroule jusqu'au 3 mars à Paris, rencontre avec les agriculteurs d’Alsace et de Moselle.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Les jardins, terrains d'intégration

Les jardins, terrains d’intégration

En 2018, l’Entraide protestante suisse (EPER) a initié des tandems de jardinage pour créer des liens entre réfugiés et population locale.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses