Les Jeudis dansants du curé et de la pasteure

Les Jeudis dansants du curé et de la pasteure

Lancée l’an dernier, à Hommarting, en Moselle, cette initiative d’évangélisation hors des murs de l’église a su trouver son public.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 28 juin 2019

Auteur : Claire Gandanger

Le rêve pastoral m’habitait depuis des années », confie l’abbé Laurent Schirmann, prêtre à Hommarting, Réding et Hilbesheim. Les soirées dansantes estivales et les cours de danses de salon constituent une tradition forte dans le sud de la Moselle. Le curé a pris goût à cette culture à l’occasion des mariages et autres fêtes. « C’est l’occasion d’être prêtre parmi les gens. » Accordéoniste à ses heures perdues, il aime aussi accompagner les orchestres. Autant de liens précieux pour concrétiser son idée de temps dansants où il pourrait annoncer l’Évangile. À l’automne
2017, alors que l’initiative catholique se prépare, une paroissienne protestante suggère à la pasteure de Sarrebourg Régine Lehner de rencontrer l’abbé. Elle vient d’organiser elle-même un thé dansant dans sa paroisse. L’homme et la femme d’Église ne peuvent que s’entendre. Au mois de juin suivant, Les Jeudis dansants du curé et de la pasteure s’imposent comme un rendez-vous
oecuménique. Les danseurs sont prévenus : pas de quart d’heure américain mais un quart d’heure de l’Évangile, telle une pause biblique. Et ça marche. Chaque jeudi, plus de 200 personnes répondent présentes à cette fête chrétienne : des paroissiens catholiques et protestants et d’autres personnes plus éloignées des Églises, venus pour le plaisir de ce moment de fraternité.

Échanger sur Dieu en dansant

Quand le quart d’heure de l’Évangile arrive, « pas besoin de réclamer le silence », se félicite Laurent Schirmann. « Les gens qui sont dehors rentrent pour écouter », abonde Régine Lehner. Le bon samaritain, les noces de Cana… La prédication prend la forme d’un sketch humoristique. « À chaque fois, quand on remet la musique après, à table ou en dansant, les gens échangent sur leur relation à Dieu, ouvertement et avec respect », rapporte la pasteure. Gâteaux, préparation de la salle, buvette… Chaque Jeudi dansant mobilise une quarantaine de bénévoles. Les orchestres ne demandent pas de cachet, mais le succès est tel que la quête qui leur revient compense bien cette prise de risque. En souvenir de chaque soirée, les participants emportent un objet en rapport avec le thème biblique du jour, fabriqué au sein de l’atelier créatif oecuménique de la paroisse protestante de Sarrebourg.

Les jeudis 6, 13 et 20 juin, de 19h30 à minuit, à la salle des fêtes d’Hommarting.

Sur le même thème

À Strasbourg, petit à petit, la Résu revit

À Strasbourg, petit à petit, la Résu revit

La paroisse de la Résurrection au Neuhof a fait le choix d’un soutien aux habitants et aux associations de quartier.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Du théâtre très spirituel !

A Tarbes, du théâtre très spirituel !

Dans nos communautés, il y a des idées qui dynamisent une vie de foi et une vie d’Église. Zoom sur le théâtre intergénérationnel à Tarbes.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
La Bible à bâtons rompus

La Bible à bâtons rompus

Dans nos communautés, il y a des idées qui dynamisent une vie de foi et une vie d’Église. Zoom sur le BàBâR de Toulouse.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire