"L’esprit individualiste, un obstacle à la progression de l’Évangile"

« L’esprit individualiste, un obstacle à la progression de l’Évangile »

Rencontre avec Rachel Carlier, permanente au sein du Conseil national des évangéliques de France (CNEF).

Un contenu proposé par Servir ensemble

Publié le 26 mai 2019

Auteur : Joëlle Razanajohary

Lire directement l’article sur Servir ensemble

Bonjour Rachel, Tout d’abord, un grand merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Peux-tu te présenter? (qui es-tu, que fais-tu?)

R.C. Je suis une disciple de Christ, épouse et mère de 3 grands garçons. Je suis issue d’un milieu familial catholique « non pratiquant ». Je me suis convertie puis baptisée (par immersion) à l’âge de 25 ans le même jour que mon mari.

J’ai une formation de courtier et agent d’assurance. J’ai travaillé une dizaine d’année dans le milieu de l’assurance. Ensuite je me suis consacrée à ma famille et au service au sein de l’Église locale en région parisienne auprès de la jeunesse, l’événementiel, les actions dans le quartier dans le cadre de la « politique de la ville », et les Associations familiales protestantes (AFP) durant plus de 10 ans.

En 2012 j’ai repris une activité salariée en intégrant l’équipe des permanents du Cnef (Conseil national des évangéliques de France) d’abord comme assistante de direction puis comme coordinatrice du réseau des départements du Cnef depuis 2016. Parallèlement j’ai continué à m’investir au sein des AFP et depuis 2017 j’assure la […]

Lire la suite sur Servir ensemble

Sur le même thème

Jésus et la samaritaine : la libération d’une femme

Jésus et la samaritaine : la libération d’une femme

Cette rencontre est mythique. La voici revisitée par l’approche très personnelle de Raymonde Blondeau.

Un contenu proposé par Servir ensemble
"Donner la parole à une diversité de femmes chrétiennes"

« Donner la parole à une diversité de femmes chrétiennes »

Rencontre avec Rébecca Reymond, journaliste et rédactrice en cheffe de SpirituElles.

Un contenu proposé par Servir ensemble
"Fraternellement", vraiment?

« Fraternellement », vraiment ?

J’ai choisi d’abandonner définitivement la formule « fraternellement ». Je préfère la formule « en Christ » qui n’insiste ni sur la masculinité, ni sur la féminité.

Un contenu proposé par Servir ensemble

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Servir ensemble

Le blog de la pasteure Joëlle Sutter-Razanajohary et de la théologienne Marie-Noëlle Yoder. « Servir ensemble » revisite la complémentarité hommes/femmes dans les Églises évangéliques.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses