RÉFLEXIONS

L’évangélisation : est-ce du prosélytisme ?

Lors de leur rencontre les 3 et 4 juillet derniers, les membres de l’assemblée de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine ont adopté une résolution au sujet de l’évangélisation.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 7 septembre 2021

Auteur : Axel Imhof

Elle veut être une invitation pour tous les lieux d’Église à trouver des idées et à partager des ressources pour entrer dans une démarche plus intense d’évangélisation. Mais qu’est-ce que l’évangélisation aujourd’hui ? Pour le pasteur Axel Imhof, ce qu’elle n’est pas, c’est du prosélytisme.

Cette question, on me la pose régulièrement depuis que j’ai pris mon poste pastoral d’évangélisation dans le consistoire de Hatten. Pourquoi cette question chargée de soupçons ? Évangéliser, c’est tout simplement annoncer l’Évangile, la bonne nouvelle de Jésus-Christ. C’est ce que font les apôtres dans le Nouveau Testament et ce que nous sommes appelés à faire à notre tour. N’est-ce pas naturel, pour un chrétien, d’évangéliser ? Pourquoi d’emblée un tel soupçon ? J’y vois le fruit de l’esprit critique que nous cultivons dans nos Églises protestantes. L’esprit critique, lorsqu’il ne devient pas le refuge d’une posture arrogante et cynique, mais qu’il sert véritablement une quête de vérité, est une salutaire école d’humilité et d’ouverture. En entendant le mot évangélisation, notre sens critique tire la sonnette d’alarme et nous appelle à regarder ce qui se passe autour de nous, à regarder aussi ce qui s’est passé dans l’Histoire de l’Église, pour constater qu’entre témoigner et imposer, entre convaincre et manipuler, entre être à l’écoute de l’autre et exploiter ses failles, il n’y a qu’un pas, trop souvent franchi. Et lorsqu’il est franchi, l’évangélisation devient du prosélytisme. Alors l’évangélisation, est-ce du prosélytisme ? La réponse est dans la question, ou plutôt dans le fait de la poser. Tant que nous la poserons, tant que nous cultiverons notre esprit critique pour nous remettre en question, notre évangélisation demeurera un dialogue d’égal à égal et ne basculera pas dans le monologue condescendant ou manipulateur.

La fougue de l’Évangile

Pour que notre humilité ne nous enferme pas dans la timidité et la passivité, il faut toutefois lui ajouter l’audace, la fougue de l’Évangile. Prenons exemple sur l’apôtre Paul. Humble jusqu’à se considérer comme le dernier des derniers, il ne se lance pas moins dans l’aventure, allant de ville en ville, dans des lieux où personne ne le connait et où personne ne l’attend pour partager la bonne nouvelle de Jésus-Christ. En renouant avec ce mot d’évangélisation, laissé à d’autres pendant tant d’années, nos Églises renouent avec l’audace. À ce titre, je suis particulièrement heureux de la résolution adoptée par l’Assemblée de l’Uepal au sujet de l’évangélisation*. Ce texte a été passé au tamis de l’esprit critique, chaque phrase a été remaniée encore et encore pour être la plus juste possible. Le risque avec ce genre d’exercice d’écriture collective, c’est d’aboutir à un texte vague et insipide à force de compromis. En l’occurrence, c’est le contraire qui s’est produit: le texte a gagné en acuité et en dynamisme au fur et à mesure des corrections. Le vécu très riche de la première journée d’assemblée, où chaque participant a pu vivre et exprimer sa foi lors d’ateliers et de temps de partage, n’y est sans doute pas pour rien. Lors de cette journée, de nombreuses personnes ont fait le constat suivant: finalement, notre Église possède déjà de nombreuses ressources pour témoigner de la Parole de Dieu. La réactivité et la créativité qui s’y sont déployées pendant la pandémie l’ont d’ailleurs bien montré. Se lancer pleinement dans l’évangélisation, cela n’implique donc pas pour nous de devoir réinventer la poudre, mais simplement de se lancer, d’oser. J’aime ainsi particulièrement ce paragraphe : « L’Assemblée de l’Union appelle tous les acteurs de la vie de l’Église à : − oser approfondir leur foi, en s’interrogeant sur ce qui est essentiel pour eux, − oser aller à la rencontre des personnes sur le seuil, en partageant un cheminement spirituel, − oser sortir de l’entre-soi, en proposant l’Évangile au cœur de la vie de nos contemporains. » Un beau chemin s’ouvre devant nous pour une évangélisation humble, confiante, joyeuse et généreuse.

*Le compte-rendu de la rencontre et le texte de la résolution sont à consulter sur : www.uepal.fr/levangelisation/

Dans la même rubrique...

Le “6LHomond”, nouveau lieu de l’Alliance biblique française à Paris

L’Alliance biblique française vient d’inaugurer ses nouveaux locaux, dans le 5e arrondissement de Paris, incluant un espace de cotravail ouvert à tous.

Un contenu proposé par Réforme

Le temple de Guilherand-Granges

L’Église de Saint-Péray fête les 50 ans de l’inauguration du temple de Guilherand-Granges, l’un de ses trois temples. Un anniversaire qui donne l’occasion de se projeter dans l’avenir.

Un contenu proposé par Réveil

Patrimoine pour tous !

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine qui auront lieu les 18 et 19 septembre, de nombreuses paroisses se mobilisent pour ouvrir leurs locaux et accueillir les visiteurs.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

La prochaine Nuit de la Philanthropie approche

L'événement annuel de l'Armée du Salut aura lieu le 6 décembre au théâtre de la Madeleine à Paris.

Un contenu proposé par Armée du Salut

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants