Luther et les juifs

Luther et les juifs

À l’heure des festivités autour du cinq centième anniversaire de l’affichage des 95 thèses, le regard porté sur Luther change suivant les perspectives. Même si le choix de communication a été de s’intéresser au geste, cela ne permet pas de laisser les parts d’ombre de Luther de côté.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 12 octobre 2017

Auteur : Frédéric Genty

Ainsi, il est étonnant que les propos haineux sur les juifs de la part du réformateur soient parfois passés sous silence, que ce soit en n’affichant pas un panneau d’une exposition ou en évitant soigneusement le sujet dans une présentation. Il vaudrait mieux assumer leur réalité historique pour pouvoir marquer la distance ou expliquer la variation dans la pensée.

Luther dans sa totalité

Ainsi, je pense qu’il était temps, en 2015, d’avoir la première traduction française à partir de l’allemand et édition critique du livre de Luther de 1543 Des juifs et de leurs mensonges (traduit par Johannes Honigmann, introduction et notes par Pierre Savy, édité chez Honoré Champion). Car l’éclairage médiatique de cet anniversaire cristallise les affrontements. La « truie des juifs » de l’église de Wittenberg, qui voit s’affronter les groupes d’extrême droite et les juifs, chacun trouvant d’excellentes raisons, parfois fallacieuses, pour l’enlever ou la laisser, en est un exemple. Je reste persuadé que le fait que cela se passe à Wittenberg, en 2017, au-delà de la question de fond de ce qu’elle représente, en augmente l’écho. Le risque de taire ou de cacher les propos antisémites, c’est de les voir resurgir au moment où on veut témoigner et de biaiser ainsi notre communication.

Le choix de l’Église luthérienne en Allemagne d’anticiper cette reconnaissance est intéressant. Dès 2016, elle publiait une déclaration condamnant l’antisémitisme fondateur de l’Église et reconnaissant le rôle joué par la tradition de la Réforme dans l’histoire douloureuse entre les chrétiens et les juifs. La déclaration a également déploré la défaillance profonde des églises protestantes en Allemagne à l’égard du peuple juif et l’horreur de telles aberrations historiques et théologiques. Cette déclaration la rend plus libre, aujourd’hui, dans ses prises de parole sur l’apport de Luther, 500 ans après.

Presse régionale protestante

Retrouvez d’autres articles de Paroles Protestantes Paris sur le site de la Presse régionale protestante.

Protestants 2017 PFP

Dans la même rubrique...

A la Miss pop, un compagnonnage parfois évangélique

Valérie Rodriguez, équipière de la Miss pop de Trappes, raconte comment Anissa a été « évangélisée »… mais qu’est-ce que ça veut dire ?

Un contenu proposé par Blog pop

À Barbezieux, le KT c’est aussi pendant les vacances

Angelika Krause est arrivée en tant que pasteure en juillet 2018 à l’Église protestante unie de Barbezieux-Sud Charentes.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Une femme à la tête de la Fédération luthérienne mondiale

Les pasteures Ruth Wolff-Bonsirven et Claire Sixt-Gateuille réagissent à l’élection d’Anne Burghardt, le 19 juin, comme secrétaire générale de la Fédération luthérienne mondiale.

Un contenu proposé par Réforme

Au temple Hâ, garder le lien avec les paroissiens

Élu en février 2020 président du conseil local, Henri Seillan a vite pris la mesure de l’engagement qui l’attendait en raison du départ du pasteur en poste et de la crise sanitaire.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast