Marc Rolinet, l’architecte des protestants

Cet enfant du pays de Montbéliard exerce comme architecte à Paris depuis 35 ans. Rencontre avec un passionné des lieux de vie.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 18 février 2016

Auteur : Emmanuelle Seyboldt

Marc Rolinet obtient son diplôme d’architecte en 1979, qu’il complète avec un master d’urbanisme. S’ouvre pour lui alors ce qu’il appelle sa période d’apprentissage. Il travaille dans les projets de villes nouvelles, comme Melun-Sénart. Dès le début de sa carrière, en plus des immeubles d’habitation « classiques » à Paris, il refuse de se spécialiser dans un seul type de construction. Il accepte des réalisations de tailles très diverses (de la petite rénovation à la restructuration de tout un centre-ville, comme à Annemasse). Il s’engage dans des projets variés : une ZAC à la Réunion, un écoquartier à Reims, deux immeubles dans le cadre de l’exposition universelle de 1999 à Lisbonne, l’hôpital d’Évian…

Au service des Églises

Conseiller presbytéral pendant de nombreuses années à Paris, il est régulièrement confronté aux questions immobilières que portent toutes les paroisses. Il est bientôt invité à entrer dans la commission immobilière de la Région parisienne (anciennement ERF). Son constat est clair : les paroisses s’épuisent à porter à bout de bras des locaux inadaptés au XXIe siècle. Les bâtiments sont des charges considérables, alors qu’ils devraient être un moyen pour que le message évangélique passe. Mais tout au contraire, ils sont devenus un frein. Alors que le bâtiment est le premier lieu de visibilité d’une paroisse, les protestants luthéro-réformés restent la plupart du temps invisibles.

Un lieu de culte accueillant

Pour Marc Rolinet, construire ou réhabiliter aujourd’hui un lieu de culte doit répondre à quelques règles : la simplicité, l’efficacité, et tenir ensemble les défis de notre siècle « laïcité, écologie, environnement ». Le bâtiment doit manifester par son architecture l’accueil de Dieu. Il doit être complètement modulable, pour qu’un groupe de 50 personnes s’y sente aussi bien qu’une assemblée de 300. La lumière doit y tenir toute sa place, et la parole circuler simplement. Ses choix d’architecte l’orientent vers l’utilisation du bois, du verre et du métal, en optimisant l’isolation pour des bâtiments exemplaires, écologiquement parlant.

De belles réalisations

Côté Église, c’est la paroisse luthérienne St-Jean à Paris qui lui donnera l’occasion de son premier réaménagement. Des paroisses catholiques parisiennes s’adressent alors à lui (Montreuil, Choisy-le-Roi, St-Pierre du gros caillou). La rencontre avec les Diaconesses de Reuilly ouvrira une longue collaboration. Invité à restructurer le bâtiment d’accueil de leur hôtellerie à Versailles, Marc Rolinet se voit ensuite confier la construction des ateliers artisanaux et le logement des novices, puis la construction de la chapelle. Fruit d’une longue réflexion commune entre l’architecte et les Diaconesses, cette construction veut représenter la légèreté de la tente, l’ouverture sur l’extérieur et en même temps l’intimité préservée de la rencontre avec Dieu.
Marc Rolinet gagne ensuite le concours pour la construction du temple réformé d’Ermont-Taverny. La liste est longue de ses réalisations tant avec les Églises baptistes, mennonites, que protestante unie, et les projets sont nombreux. Citons à Montbéliard le temple Saint-Martin et l’extension de l’église mennonite de la Prairie. Mais la crise affecte durement le secteur de la construction et construire des églises ne nourrit pas son architecte ! C’est un véritable engagement de foi.

Dans la même rubrique...

Vœux 2020 de la FPF – 2 minutes chrono avec François Clavairoly

Interview de François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, lors des vœux de la FPF, le 21 janvier 2020.

Un contenu proposé par Chaîne vidéos – FPF
Noël entre quatre murs

Noël entre quatre murs

Les chaleurs de l’été ne sont pas faciles à supporter dans la promiscuité des cellules. Mais la solitude de Noël est souvent une épreuve bien plus difficile à traverser.

Un contenu proposé par Echanges
Sœurs de Reuilly

Retour à l’essentiel avec les diaconesses

À l’approche de Noël, les sœurs de Reuilly nous rappellent qu’il est bon de se recentrer sur ce qui a du prix, par la prière et le respect de la Création.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
Un monastère bénédictin en pays huguenot

Un monastère bénédictin en pays huguenot

En octobre 1999, après une longue réflexion, les sœurs bénédictines de Saint-Julien-l’Ars près de Poitiers ont décidé de partir s’installer dans le sud des Deux-Sèvres à Prailles au lieu-dit Pié-Foulard dans le pays Mellois.

Un contenu proposé par Protestants de l’Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram Les dossiers thématiques de Regards protestants