Rentrée : des renforts pour l'église
Changements

Rentrée : des renforts pour l’église

Bienvenue aux nouveaux venus sur les postes pastoraux en région parisienne réformés ou luthérien.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 1 septembre 2020

Ils viennent d’autres régions ou commencent une période de proposanat et se présentent eux-mêmes. Pour d’autres est venu le temps de quitter un poste, avec une grande reconnaissance pour le ministère accompli.

• Région Parisienne réformée

LIONEL THÉBAUD

Je m’appelle Lionel Thébaud. Le 1er juillet, j’ai emménagé dans le presbytère de la rue Saint-Thomas avec Léa, ma compagne, et j’ai pris mes fonctions de pasteur dans la belle paroisse chartraine. Comme chaque pasteur.e au sein de l’EPUdF, j’ai une solide formation théologique. J’ai passé ma licence à la faculté de théologie protestante de Strasbourg et mon master à l’Institut protestant de théologie de Paris. J’ai notamment travaillé, dans mes recherches universitaires, sur le rapport que le judaïsme ancien entretenait avec les images. En 43 ans, j’ai souvent changé de région, j’ai vécu en ville et à la campagne, j’ai exercé des activités professionnelles différentes. J’ai, entre autres, été animateur municipal, puis jardinier municipal à Quimper. J’ai deux filles : Esther, qui va avoir 21 ans, qui vit à Orléans, et Yona, qui va sur ses 17 ans, qui vit avec sa maman en région parisienne. J’aime beaucoup lire (surtout des livres qui m’aident à comprendre le monde, mais je suis assez ouvert), me promener, écrire… Je suis impatient de faire la connaissance de cette Église locale et de me mettre en chemin avec elle.

 

 

 

ARTHUR GERSTLÉ-JOLY

Je suis Arthur Gerstlé-Joly, pasteur proposant arrivant dans la communauté de Robinson au 1er juillet. Né en Bourgogne, j’ai grandi dans la ferme de mes parents, avant de « monter à Paris » pour mes études. Tombé dans la marmite œcuménique tout petit, j’apprécie les discussions avec des personnes de tous horizons : les différences de foi, de théologie, de rite, nous enrichissent et nous nourrissent mutuellement. De formation scientifique, longtemps envahi par le syndrome de l’imposteur, j’ai pensé que je n’aurais pas les compétences pour étudier la théologie et devenir pasteur. Mais Dieu écrit droit avec les lignes courbes de nos vies, et ma vocation m’a rattrapé ! Cette année, j’ai la joie de rejoindre une communauté vivante et riche, pour commencer mon ministère à ses côtés. Je suis impatient de rencontrer Dieu en chacun.e de mes futur.e.s paroissien.ne.s, à l’occasion de nos futurs échanges ! Déclaration du Seigneur Dieu, qui rassemble les expulsés d’Israël : « j’en rassemblerai d’autres avec les miens déjà rassemblés » (Ésaïe 56.8).

 

 

 

ETIENNE RUFENACHT

De père protestant (réformé) et de mère catholique, c’est au sein du protestantisme que j’ai été sensibilisé à la foi chrétienne. Originaire du Havre, où j’ai grandi jusqu’à l’âge de 18 ans, je poursuis mes études à Paris en école de commerce, puis, diplôme en poche, travaille ensuite pendant plus de dix ans dans le domaine du recrutement. C’est à la suite de cette période que je me sens appelé à mettre mon existence au service de l’Évangile au sein de l’Église, c’est-à-dire à être pasteur. Après un stage de fin d’études effectué à Asnières/Bois-Colombes, j’obtiens en 2013 un master en théologie à l’Institut protestant de théologie et suis appelé la même année à rejoindre les paroisses de Saumur et Cholet, au sein de la région Ouest de notre Église. C’est ainsi que, pendant sept ans, j’ai particulièrement eu à cœur, avec les paroissiens (et l’aide de Dieu !), de vivre l’Évangile de façon vivante et accueillante et de faire en sorte que nous osions davantage témoigner de notre foi, en particulier vis-à-vis de celles et ceux qui se situent à l’extérieur de nos portes. C’est dans ce même état d’esprit que je viens de rejoindre la communauté de Rueil-Nanterre, dans un tout autre contexte. Et je m’en réjouis !

 

 

 

• Inspection luthérienne

AURÉLIA BOURGADE

 

Je me réjouis d’exercer le ministère pastoral dans la paroisse luthérienne SaintPaul à Paris, de ce nouveau chemin qui s’ouvre, plein de défis, de projets à construire ensemble ! Originaire de région parisienne et issue d’une famille catholique, j’ai découvert le protestantisme durant mes études de lettres, au sein de l’Église luthérienne Saint-Jean. Ressentant un appel à m’engager au service du Christ, j’ai entrepris mes études de théologie à l’Institut protestant de théologie de Paris. Avant d’entrer dans le ministère pastoral, j’ai eu un parcours diversifié, qui m’a permis d’être confrontée au monde du travail et d’approfondir mes connaissances
théologiques : dans le domaine administratif quelques années, j’ai ensuite effectué 2 ans de thèse en Nouveau Testament à la faculté de théologie de Genève. J’ai travaillé dans le privé puis le public en comptabilité plus de 7 ans, tout en m’investissant dans la paroisse réformée du Raincy. Mon parcours paroissial et professionnel a été marqué par la diversité : celle des secteurs dans lesquels j’ai exercé, celle des rencontres, échanges et spiritualités aussi. J’ai beaucoup voyagé et j’aime découvrir de nouvelles cultures : l’altérité constitue pour moi une chance pour avancer.

 

MOUVEMENTS DE LA RÉGION PARISIENNE

ARRIVÉES RÉGION
– Etienne Rufenacht, à Rueil-Nanterre;
– Marc de Bonnechose, informateur régional.
PROPOSANTS
– Arthur Gerstlé-Joly, à Robinson;
-LionelThebaud, à Chartres.

MOUVEMENT INTERNE
– Amos Ngoua Mouri, de Châtillon/Cosne à Clamart;
– Didier Petit, de Corbeil/Évry à Vallée de Chevreuse;
– Guy-Bertrand Ngougo Fotso, de Nevers à Vallée de l’Orge;
– GeorgesLetellier, d’Aubervilliers à Poissy;
– Frédéric Genty, d’informateur régional au Raincy.

DÉPARTS EN RETRAITE
– Guy Balestier, de Pantin;
– Vincens Hubac, de Robinson

MOUVEMENTS DE L’INSPECTION LUTHÉRIENNE

– Jean-Frédéric Patrzynski quitte son poste d’inspecteur ecclésiastique, mais
reste pasteur de la paroisse de Bon Secours;
– Laza Nomenjanahary prend ses fonctions d’inspecteur ecclésiastique le
1er juillet, tout en restant pasteur de la paroisse de Trinité Saint-Marcel.
PROPOSANTE
– Aurélia Bourgade, à Saint-Paul

Vous pourriez aimer aussi

Un pan de mur en ruine avec une fenêtre surplombe une vallée du Lubéron très peu urbanisée

Chemins vaudois du Lubéron

Derrière villages perchés, carrières des ocres, champs d’oliviers ou de lavandes, le Luberon conserve l'histoire méconnue des Vaudois.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
Paysage des Cévennes vallonné un randonneur est suivi par un troupeau de moutons

Sur les pas de Robert Stevenson dans les Cévennes

Parmi les monts des Cévennes sillonne le «Chemin de Stevenson». Un voyage de deux semaines qui permet de se recentrer sur soi, de prendre le temps.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
Une femme sans domicile fixe avec des sacs et une valise sur un trottoir à Paris

Le réseau social tient le choc

Ce fut un moment de vérité. Les œuvres caritatives se sont réorganisées pour faire face aux besoins extraordinaires du moment.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast