travaux

Tous ensemble pour rénover l’église

Depuis juillet dernier, la paroisse de Seebach s’appuie sur une forte mobilisation pour remettre son lieu de culte en état.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 27 avril 2021

Auteur : Claire Gandanger

Le matin, au lendemain du second déconfinement, six bénévoles sont déjà à pied d’œuvre dans l’église de Seebach. Pas de temps à perdre vu le retard déjà accumulé sur le chantier. Aujourd’hui, ils s’attèlent à déblayer le sol, pour faire de la place aux tuyaux de chauffage et aux installations électriques avant le coulage d’une chape de béton dans trois jours. À l’intérieur, un homme manie sa pelleteuse pour déverser la terre dans les brouettes. D’autres prennent le relais pour les vider dehors. Le travail est physique dans cette froide matinée de décembre. Parmi eux, des‑retraités mais aussi des actifs qui ont posé une journée de congé.

De riches savoir-faire

L’église, propriété de la paroisse et non de la Commune, n’était plus aux normes pour accueillir du public depuis cinq ans déjà. Quitte à la rénover, autant le faire bien : « Notre intention est de remettre l’intérieur de l’église en état sur son modèle d’origine de 1776 », explique Jean-Marc Staub, conseiller presbytéral de la paroisse de Seebach et chef du chantier. Pour soutenir cette vaste entreprise, le Conseil a déjà levé 126 000 euros de dons au sein de sa petite paroisse de 600 fidèles depuis 2015. Surtout les paroissiens et villageois se sont retroussé les manches. Depuis l’été dernier, une quarantaine de bénévoles se sont relayés sur dix journées de travaux pour préparer le terrain aux entreprises qui doivent encore intervenir. Parmi eux, de riches savoir-faire.

« En tant que directeur adjoint d’un établissement et service d’aide par le travail et d’une entreprise adaptée au Sonnenhof, j’ai des compétences en gestion de projet qui me permettent d’épauler l’architecte dans‑le pilotage du chantier, explique Jean-Marc Staub. Beaucoup d’autres bénévoles ont construit eux-mêmes leurs maisons. D’autres sont menuisiers. Ce chantier fédère des gens‑dont le travail manuel est la fibre et qui seraient moins à l’aise à rendre service en lisant un texte en public lors d’un culte par exemple. » Certains d’entre eux ne sont pas‑pratiquants, complète le chef de chantier. « L’église fait partie de l’âme du village. Pour les gens d’ici, elle signifie quelque chose, qu’ils en soient proches ou pas. » Le budget de la rénovation s’élève à 390 000 €. La mobilisation des bénévoles a permis à la paroisse d’économiser plus de 70 000 €. À lui seul, le déplacement centimètre par centimètre des pièces et du cadre de l’orgue, encadré par un facteur d’orgue, a permis d’éviter une dépense de 30 000 €.

Dans la même rubrique...

Cévennes ensemble, un séjour pour tous

En septembre, des paroissiens d’Angers, Monique et Jean-François, réunissent encore cette année des protestants de la région et des amis catholiques pour une semaine en Cévennes, au-dessus de Pont de Monvert, à Grizac (Lozère).

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

On ne voulait pas de moi

Abandonnée, moquée et rejetée, c’est à l’Église que Valentina trouve un foyer. Récit.

Un contenu proposé par SpirituElles

La Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine s’agrandit

La Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine (FLTE) lance un grand chantier pour pouvoir former davantage de responsables et améliorer la qualité de ses formations.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Un stage interculturel sur la question des guérisons

Jusqu’au 17 juin 2022 se déroule au Défap la session retour du stage interculturel France-Togo organisé par la CPLR. Aperçu des échanges et témoignages sur ce stage qui associe 24 pasteurs des deux pays, sur le thème : « Miracles et guérisons, regards et enseignements ».

Un contenu proposé par Défap

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast