GO TO ARAGO

Un stage interculturel sur la question des guérisons

Jusqu’au 17 juin 2022 se déroule au Défap la session retour du stage interculturel France-Togo organisé par la CPLR. Aperçu des échanges et témoignages sur ce stage qui associe 24 pasteurs des deux pays, sur le thème : « Miracles et guérisons, regards et enseignements ».

Un contenu proposé par Défap

Publié le 13 juin 2022

Lire directement l’article sur Défap

L’ambiance est studieuse mais détendue. En ce jeudi 9 juin 2022, Franck Agbi Awume, professeur en Nouveau Testament à la Faculté d’Atakpamé, au Togo, aborde diverses situations dans lesquelles la maladie est évoquée dans les textes bibliques. Ainsi que les guérisons. Le propos s’étend rapidement aux pratiques dans les Églises : comment les malades y sont-ils perçus, accueillis, indépendamment de leur prise en charge médicale ? Comment peut réagir un pasteur face à des demandes explicites de prières de guérison – notamment dans un contexte qui pousse à voir la maladie en premier lieu comme d’origine spirituelle, comme la manifestation physique d’une influence mauvaise ? Faut-il à tout prix prier pour la guérison, ou accompagner ? Jésus, souligne-t-il en revenant aux Évangiles, ne faisait pas que guérir, il ne faisait pas que montrer la toute-puissance de Dieu : il compatissait à la douleur des malades, il participait à leur souffrance avant même d’intervenir.

Nous sommes dans la chapelle du Défap et le public est constitué de 24 pasteurs, français et togolais. Les questions ou anecdotes qui émergent à l’issue de l’intervention témoignent toutes de préoccupations bien concrètes : nous sommes au cœur des problèmes quotidiens de la pratique pastorale. Un participant évoque son malaise devant l’insistance de paroissiens qui viennent pour exiger une guérison. Un autre repart de la question posée par les disciples de Jésus, dans Jean 9, sur l’aveugle de naissance : qui a péché, lui ou ses parents ? Cette théologie de la rétribution qui a tendance à culpabiliser les malades est très répandue, souligne-t-il, y compris sur le […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Le Réseau CNEF Jeunesse se retrouve !

La 5è rencontre nationale du réseau des référents jeunesse des œuvres et unions membres du CNEF a eu lieu les 23 et 24 mai à Chevilly-Larue.

Un contenu proposé par CNEF – Infos

Katharina Schächl

Le samedi 18 juin sonne comme un appel, celui de fêter les 20 années d’existence de Théovie. Rencontre avec son animatrice, qui revient sur l’histoire de ce site de formation et sur son actualité.

Un contenu proposé par Réveil

Présidence de la FPF : Christian Krieger succède à François Clavairoly

Qui est Christian Krieger, le nouveau président de la Fédération protestante de France ?

Un contenu proposé par Réforme

Pour ses 50 ans, l’IPT de Paris organise un grand symposium

À l’occasion des 50 ans de l’Institut protestant de théologie, ses enseignant.es-chercheur.es réfléchiront ensemble à la pratique de la théologie en débattant à partir de leurs spécialités respectives du 8 au 11 juin à la l'IPT-Faculté de Paris.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Défap

Le Défap est le service missionnaire de trois Églises protestantes de France : l’EPUdF, l’Unepref, l’UEPAL. Il accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast