Un week-end écologique et oecuménique

Un week-end écologique et oecuménique

Dans le Bas-Rhin, à Sessenheim, les 23 et 24 mars, catholiques et protestants organisent une manifestation conviviale autour de la préservation de la nature.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 22 mars 2019

Auteur : Fabienne Delaunoy

Depuis cinq ans, un groupe oecuménique, composé de paroissiens protestants du secteur de Hatten sud et catholiques de la communauté de paroisses de Roeschwoog, organise des voyages, des manifestations, des célébrations et prières communes. Avant cela, une célébration commune était organisée une fois par an. « Cela n’avait pas beaucoup de sens car il ne se passait rien d’autre le reste de l’année », résume le pasteur Jean Schwach qui a interpellé les paroissiens et le curé Romero de Lima Gouvéa.

Les rencontres ont alors démarré en décembre 2013, lors du pèlerinage de confiance de Taizé à Strasbourg. « Nous avions organisé ensemble l’accueil des jeunes, explique Anne Schnitter, membre catholique du groupe. Nous n’avions jusque-là pas tellement de contacts entre nous. Mais Taizé m’a donné envie de continuer à travailler ensemble. » Depuis, les membres du groupe se retrouvent pour la prière de Taizé tous les deux mois. Des week-ends thématiques sont aussi régulièrement organisés.

Fabrication de produits d’entretien et sortie nature

Cette année, c’est un week-end sur l’écologie ouvert au grand public. Une célébration sera préparée et des conférences, des ateliers pour fabriquer soi-même ses produits d’entretien ainsi qu’une sortie avec le centre d’initiation à la nature de Munchhausen sont prévus. « L’écologie concerne tout le monde et le groupe a vocation à proposer des activités. Notre premier but n’est en effet pas d’entrer dans la réflexion théologique, même si nous en discutons parfois ensemble », selon Jean Schwach.

D’après le pasteur, le groupe a créé des liens forts. « Pour moi, c’est un grand enrichissement et c’est stimulant, une bouffée d’oxygène dans mon travail. » Anne Schnitter, qui est par ailleurs aumônier au pôle gériatrique du centre hospitalier de Bischwiller, a « découvert que la foi n’est pas une frontière mais créé du lien. La mienne a été stimulée avec ce groupe. »

Sur le même thème

Nootoos, un laboratoire pour une autre vie paroissiale

Nootoos, laboratoire pour une autre vie paroissiale

Dans le cadre de sa réflexion pour faire vivre ses neuf églises du centre-ville, l’UEPAL a confié au pasteur Arnaud Stoltz la mise en place d’un projet alternatif à la paroisse Saint-Pierre-le-Vieux.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
La rencontre est le premier pas vers l’unité chrétienne

La rencontre est le premier pas vers l’unité chrétienne

A l’occasion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier, rencontre avec le pasteur togolais Espoir Adadzi.

Un contenu proposé par Réformés
Comment mettre en place un label Église verte ?

Comment mettre en place le label Église verte ?

Nadia Savin, membre de la communauté Côte basque-sud Landes, nous explique comment le label s'est implanté sur son territoire.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 42 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

Les rendez-vous de la pensée protestante Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants