ÉDITO

Vivre l’Église au quotidien

Découvrez l'édito du numéro de mars de Paroles protestantes Paris dont le dossier de une est : "Manger ensemble, signe de communauté".

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 1 mars 2022

Auteur : Marc de Bonnechose

La confiture est-elle protestante, je ne sais. Nos enfances ont parfois été bercées par des étés où nos anciens tournaient dans des bassines en cuivre les confitures qui garniraient nos babines de demain. Aujourd’hui la consommation est plutôt faite de ces pots industriels présentant une mélasse informe et insipide dont on ose à peine regarder la composition. La confiture aurait-elle perdu son sens en même temps que son goût, ailleurs que dans les lieux artisanaux préservés des ventes paroissiales ?

Porteuse d’Évangile

À la dégustation, la confiture m’a toujours paru être signe visible d’Évangile. D’abord par l’espérance que portaient en elles des cuisinières qui œuvraient pour apporter du soleil à l’hiver suivant. Ensuite parce qu’à cette occasion se vit une attente de l’instant ultime, l’avènement de la goutte-test qui tout à coup ne coule plus mais se fige. Enfin par ces moments magiques de communion entre générations. Mais l’Évangile n’est pas seulement la réunion communautaire, la naissance d’un événement ou l’espoir de lendemains meilleurs. Il est retournement, transformation et bonne nouvelle partagée.

Transformer la vie

Au royaume de la confiture, la première étape est le rassemblement des grains ou des morceaux. Comme pour la fabrication du pain et du vin, les éléments sont rassemblés pour former communauté. Mais ici plus qu’ailleurs, chacun garde en partie sa forme, son individualité. La seconde étape est l’ajout de quelques pépins de pomme, cet adjuvant invisible dont la pectine permettra à l’ensemble de prendre, suscitera une densité. Cet invisible présent et agissant m’a souvent évoqué un état d’Esprit. La troisième étape est la cuisson, cette transformation aussi symbolique que la fermentation du pain ou la vinification du vin. Elle rappelle que la parole vécue ne retourne pas à Celui qui l’envoie sans avoir suscité un effet. La foi transforme les êtres.

À peine sommes-nous éveillés et assis à la table du petit-déjeuner, la confiture suffit à nous rappeler les grands éléments de l’Évangile et tourner nos esprits vers celui qui les inspire. Elle est un outil de témoignage et de joie partagée, une image de l’Église au quotidien.

Dans la même rubrique...

Écouter, c’est témoigner

En paroisse ou ailleurs, l’accompagnement d’une personne se vit souvent à travers l’écoute, un mot fourre-tout que chacun façonne à sa manière.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

« L’Église universelle est notre paroisse »

Samedi 26 mars, délégués et membres de l’équipe du Défap, réunis en visioconférence, étaient invités à réfléchir sur la mission et à se pencher sur la thématique de l’Église universelle.

Un contenu proposé par Défap

Marion Heyl

Depuis décembre 2021, Marion Heyl a pris la responsabilité de la catéchèse et jeunesse de l’Église protestante unie réformée en région parisienne. Elle se livre à Paroles Protestantes et esquisse son projet.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Un binôme bientôt à la tête de l’Alliance évangélique européenne

Le 7 octobre prochain, Jan Wessels et Connie Main Duarte, première femme à occuper ce poste, succéderont à Thomas Bucher secrétaire général sortant de l’Alliance évangélique européenne.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast