Vivre l’œcuménisme à temps et contretemps

Vivre l’œcuménisme à temps et contretemps

À l’occasion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens qui aura lieu du 18 au 25 janvier, Paroles protestantes s’est penché sur l’œcuménisme dans nos Églises locales.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 15 janvier 2017

Auteur : Denise Cousty

Traditionnellement, les chrétiens se réunissent pour prier ensemble au cours de cette semaine « à part » de janvier. Ces dernières années cependant, à l’enthousiasme des débuts fait suite un certain essoufflement. Les rencontres type « échanges de chaires » n’ont plus lieu régulièrement. Des « invitations œcuméniques » se situent lors d’un culte ou d’une messe, ou plus souvent pour une ou plusieurs rencontres amicales centrées sur la prière commune en janvier. Cette année, l’amour du Christ nous presse ! Et nous sommes tous concernés !

Tout au long de l’année, les chrétiens organisent, dans bien des paroisses, des occasions de rencontres et de célébrations communes. Des responsables de paroisses nous racontent avec enthousiasme quelques initiatives paroissiales.

Un grand temps fort : la Semaine sainte

Le Vendredi saint, une marche dans Levallois permet à ceux qui le souhaitent de passer par les différents lieux de culte (église évangélique baptiste, église catholique, temple), d’y faire une courte halte pour une prière et un chant, et de continuer le chemin ensemble. À Montargis, les chrétiens marchent ensemble le samedi. À Saint-Jean (paroisse luthérienne, Paris 15e), tous les soirs de la semaine, un culte est organisé autour de Vivre ensemble la Semaine sainte. Le vendredi, un office regroupe les paroisses du quartier et tous peuvent aussi se retrouver sur le Champ de Mars, puis l’Aube pascale, organisée par Saint-Jean est ouverte à tous.

Enfin, cette année, Pâques tombant le même jour pour tous les chrétiens, un grand rassemblement aura lieu de bon matin sur le parvis de la Défense le 16 avril.

L’œcuménisme dans la société civile

À Montargis et dans tout le Montargois, où l’œcuménisme est une force vive, le souvenir des maquisards tués dans la forêt de Lorris le 14 août 1944 donne lieu à une célébration commune. Le 10 novembre, les paroissiens de toute confession se réunissent en souvenir des croyants et non-croyants morts au front et participent à une commémoration interreligieuse.

Par ailleurs cette année, les récents actes de terrorisme et plus particulièrement l’assassinat du père Jacques Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray ont donné lieu à de nombreuses marques d’amitié constituant ainsi un signe vivant d’œcuménisme « sur le terrain ».

D’autres initiatives originales

À Neuilly-sur-Seine, constat étant fait que les rencontres traditionnelles sont en perte de vitesse, un exercice de style a été mis sur pied, les Disputatios théologiques, rappelant les conférences universitaires de la Sorbonne au Moyen Âge. Pasteur et prêtre prennent successivement la parole et exposent ce qui fait le fondement de leur Église. Le pasteur Bruno Gaudelet explique : On peut tout dire, dans un cadre bienveillant, sans attaques personnelles ; plutôt que taire ce qui sépare, les différences sont précisées, conduisant à une meilleure connaissance de l’autre. Cette année, le thème sera le sacerdoce universel.

À Levallois, fin novembre, est organisée une nuit œcuménique de la Parole, en présence du pasteur et du prêtre. Dans un autre registre, une innovation est intervenue cette année : les deux groupes de foyers mixtes de Levallois et de Neuilly, à faible effectif chacun, se sont regroupés afin de parvenir à une dynamique désormais satisfaisante pour tous. Les jeunes couples se réunissent tous les mois au temple en présence du pasteur et du prêtre.

Deux autres nouveautés à Montargis : un temps de prière pour la Création en septembre, et tous les deux ans, à l’initiative des Églises évangéliques, le mois de mai devient « Mois de l’Évangile ».

Au final, l’œcuménisme local a bien souvent pris le pas sur l’institution. On ne peut que s’en réjouir !

Dans la même rubrique...

Mettre à profit un temps de jeûne

Le jeûne est un temps de manque qui comporte plusieurs dimensions : spirituelle, solidaire, écologique. Témoignages.

Un contenu proposé par Réformés

Quels sont les principes de fonctionnement d’une Église missionnelle ?

"Une communauté missionnelle est une Église où chaque activité et département de l’Église est intentionnellement tourné vers l’extérieur, s’attendant à ce que des non-chrétiens soient présents", selon Daniel Liechti.

Un contenu proposé par Point-Théo

L’adaptation d’une librairie chrétienne

Depuis un an, nous avons tous essayé de nous adapter au mieux à l’incertitude. Cela vaut pour les commerçants qui ont dû s’organiser au jour le jour pour pouvoir continuer à fonctionner.

Un contenu proposé par Réveil

Écologie, Création, Conversion

Les paroissiens de l’EPUdF à Toulouse étaient invités à imaginer ce que pourrait être leur futur projet d’église sur le thème synodal « Écologie : quelle(s) conversion(s) », la journée était préparée par l’équipe du Groupe Éthique de l’Environnement.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire