Une histoire du Blasphème à l’heure de Charlie

Le drame de Charlie Hebdo a replacé le blasphème au premier rang de l’actualité. Jacques de Saint Victor revient sur le sujet avec son livre « Blasphème, brève histoire d’un "crime imaginaire" ».

Un contenu proposé par Blog de la Librairie Protestante

Publié le 18 mai 2016

Auteur : Alain Joubert

Lire directement l’article sur Blog de la Librairie Protestante

Le drame de Charlie Hebdo a replacé le blasphème au premier rang de l’actualité. Les caricatures de Mahomet réalisées par les dessinateurs du journal satirique ont largement justifié, pour les criminels de l’Etat islamique, les assassinats qu’ils ont perpétrés ce sinistre mercredi 7 janvier 2015. Pour le monde civilisé, le slogan «Je suis Charlie» est devenu tout au long de l’an passé le cri de ralliement à l’idéal laïc contre l’obscurantisme assimilé au fondamentalisme religieux. Jacques de Saint Victor, historien du droit et professeur à l’Université de Paris XIII et au CNAM, revient donc fort à propos sur ce concept qui remonte à la nuit des temps, et est toujours présent dans notre vie politique.

Le blasphème, selon le dictionnaire Larousse par exemple, est une «parole ou un discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré». Le blasphème se distingue du sacrilège parce qu’il ne se traduit pas en actes; et il ne s’attaque pas directement aux croyants, mais à leur croyance. L’auteur fait remonter l’origine du blasphème au livre du Deutéronome (5,11) qui dit: «tu ne prononceras pas à tort le nom de Yahvé ton Dieu car il ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom à tort». Le paradoxe, bien analysé par l’auteur, est que Jésus fut condamné à mort par le Sanhédrin pour blasphème, en se présentant comme le fils de Dieu. […]

Lire la suite sur Blog de la Librairie Protestante

Commentaires

Dans la même rubrique...

En qui avoir confiance ?

Emplois fictifs, mensonges... Les temps sont durs pour ceux qui aiment leur pays !

Un contenu proposé par Grains de sel

Vivre en couple aujourd’hui

L’institution du mariage a été remise en cause bien avant le Mariage pour tous. Si le poids des références religieuses s’est considérablement allégé, le poids d’injonctions sociales inconscientes reste prégnant quand il s’agit d’amour et de conjugalité.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Bonne et mauvaise conscience

Le contrôle de l'image qu'il donne de lui-même est la préoccupation majeure de l'homme politique, surtout à la veille d'élections...

Un contenu proposé par Évangile et liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de la Librairie Protestante

Retrouvez dans le blog de la Librairie protestante toutes les recensions de livres sur le protestantisme, les sujets de réflexion et le livre protestant.

Derniers contenus du partenaire