Bibles : des versions pour le plus grand nombre

Bibles : des versions pour le plus grand nombre

Après la bible de Gutenberg, les humanistes puis les réformateurs ont fait publier de nombreuses bibles : ils voulaient un texte compréhensible par tous, le plus fidèle possible aux textes originaux de l'Ancien et Nouveau Testament.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 24 octobre 2014

Lire directement l’article sur Musée protestant

La Réforme a voulu donner à tous un accès direct à la Parole de Dieu recueillie dans la Bible. Tous les Réformateurs se sont attachés à la traduire en langue vulgaire.

Après l’Édit de Fontainebleau (1685), l’exercice de la religion réformée étant interdit, les protestants persistent à lire la Bible dans la clandestinité. D’où la création de bibles minuscules que les femmes peuvent dissimuler dans leur chignon. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Un catéchisme résolument libéral

Une recension du livre de Louis Pernot, "Un christianisme pour le XXIe siècle", paru chez Olivétan.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Tous au culte !

La parole de Robin Sautter, pasteur de l’Église protestante unie de Romans-sur-Isère.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

L’accueil des païens par les juifs dans l’Église primitive

L’accueil des non-juifs dans la communauté juive issue de la foi en Jésus-Christ, est un thème majeur des épîtres et des Actes des apôtres. C’est un bouleversement ! Voyons-en quatre étapes.

Un contenu proposé par Christ Seul

La Pentecôte et la foi de Thomas

C’est dans leur enfermement que les disciples reçoivent la visite du ressuscité qui va les envoyer proclamer la parole du pardon. Explications du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire