théologie

Brandir des serpents pour soigner

Durant son long voyage en direction de la terre promise, le peuple hébreu est attaqué par des serpents venimeux.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

Publié le 30 décembre 2020

Auteur : James Woody

Lire directement l’article sur Esprit de liberté

Le livre des Nombres, au chapitre 21, raconte comment Moïse suivit les consignes divines pour mettre en place un stratagème capable de sauver les Hébreux des morsures fatales : il fit un serpent en bronze, qu’il fixa sur une perche. Pour être sauvé, il suffisait de regarder en direction de ce serpent brandi bien haut.

J’aime bien cette façon de guérir. Le seul problème c’est que ça ne fonctionne pas. Ce n’est pas de la mauvaise volonté de la part des médecins, mais brandir le virus de la grippe, du SIDA, le bacille de Koch ou le coronavirus au bout d’une perche, cela ne soigne pas les maladies en questions. Brandir la peste ou le choléra ça ne soigne pas. Brandir la bêtise, en revanche…

Le fait d’élever des serpents, symbole de la science, ce n’est pas de la médecine, c’est de l’éducation. Montrer clairement quelque chose, c’est de la communication, c’est pédagogique, c’est éducatif, pas médical. Pourquoi communiquer ? Pour faire comme Moïse au désert : pour soigner. Pour soigner des poisons lorsqu’ils  ne sont pas des substances physiques, mais des mots, des paroles, des phrases, des idées qui blessent, qui mettent à mort.

Brandir des serpents, c’est dire très haut, très fort, la vérité. C’est dire les faits dans toute leur clarté. Seule la vérité peut prémunir des […]

Lire la suite sur Esprit de liberté

Dans la même rubrique...

Pourquoi dit-on que Jésus est resté au tombeau trois jours et trois nuits ?

La tradition raconte que Jésus est resté trois jours et trois nuits au tombeau, bien qu’il y ait été mis le vendredi et soit ressuscité dimanche. Pourquoi ?

Un contenu proposé par Réforme

Les genres littéraires dans la Bible

Dans la Bible on retrouve donc plusieurs styles littéraires, parmi eux on peut en distinguer 3 principaux : le récit, la poésie, et le genre épistolaire.

Un contenu proposé par Alliance biblique française (ABF)

La multiplicité des langues : bénédiction ou malédiction ?

La nouvelle naissance par la foi fait de tous les disciples du Christ des frères et des sœurs d’une même famille. Pour autant la diversité des langues reste un défi quotidien dans les assemblées mennonites.

Un contenu proposé par Christ Seul

La servante de Naaman, évangéliste anonyme

On ne connaîtra jamais son nom, mais Dieu l’a utilisée pour faire connaître le sien.

Un contenu proposé par SpirituElles

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Esprit de liberté

« Esprit de liberté » est le blog de James Woody, pasteur de l’Eglise protestante unie de Montpellier.  Des articles, prédications et études bibliques alimentent son blog.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast