Confessions de foi et fidélité

Confessions de foi et fidélité

La Réforme est un retour aux sources avec simultanément le souci de s’adresser aux fidèles de son temps. Elle a, par conséquent toujours dû réfléchir à la signification de la « vraie fidélité ».

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 30 octobre 2014

Auteur : Laurent Gagnebin

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Le rapport entre la tradition et l’actualisation des différents éléments liturgiques de nos cultes est une question récurrente. Cette problématique a des accents très protestants. Dès les origines, la Réforme a voulu un retour aux sources, une fidélité retrouvée à la Bible et aux Pères. Ce mouvement se tournait vers l’amont avec l’idée que plus un fleuve s’éloigne de sa source, plus il risque d’être pollué. Mais, simultanément, la Réforme a toujours voulu regarder vers l’aval ; il s’agissait là de s’adresser directement (sacerdoce universel) aux fidèles et cela de manière compréhensible pour tous (abandon de la messe et de la Bible en latin). Un souci des contextes et de l’aujourd’hui du culte orientait la Réforme. On pourrait reprendre à ce sujet la formule de Jean Jaurès : « C’est en allant vers la mer qu’un fleuve est fidèle à sa source ».

La prédication fait partie de la liturgie

On a prétendu que le culte vivait un équilibre harmonieux dans la mesure où, de toute façon, la liturgie y représentait la tradition et la prédication l’actualisation. Cela est faux. On oubliait là que la prédication fait partie de la liturgie et qu’on peut montrer sa part de fidélité à des traditions. […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

« Artisans de paix au quotidien »

Jon Huckins et Jer Swigart nous rappellent que la réconciliation est la mission de Dieu, et que c'est aussi la vocation de son peuple.

Un contenu proposé par Éditions Farel

Peut-on prier pour les malades ?

La réponse des pasteurs Florence Blondon et Louis Pernot de l'Eglise de l'Etoile.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile

Jésus annonce sa passion

Reconnaître Jésus comme le Messie, c'est aussi accepter la nécessité de sa mort sur la croix et de sa résurrection.

Un contenu proposé par Campus protestant

L’être humain corps et âme. Un débat stérile ?

Il me semble que penser l’être humain en trois parties (le corps matériel, l’âme et l’esprit immatériels) est considéré comme assez naturel.

Un contenu proposé par Point-Théo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram