Église et écologie au Congo-Kinshasa

Église et écologie au Congo-Kinshasa

Alors que la conférence Paris-Climat 2015 approche, la préoccupation écologique s’exprime aussi en Afrique et en l’occurrence en République démocratique du Congo. Éclairage.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 10 avril 2015

Auteur : Ndunzi Muller

Lire directement l’article sur Christ Seul

A l’aube du troisième millénaire, le monde connaît de sérieux problèmes en matière d’air propre et d’eau pure, à cause de la pollution de l’environnement.
La situation écologique en République démocratique du Congo (RDC) est dramatique ces dernières décennies. La RDC est un vaste territoire au cœur de l’Afrique avec une superficie de 2 345 410 km2. C’est un pays potentiellement riche aux ressources très variées.

Situation environnementale au Congo-Kinshasa

A l’est du pays, la faune et la flore ont subi des dommages sans précédent, notamment l’extinction des espèces animales telles que l’okapi et le gorille de montagne. Les éléphants et d’autres espèces subissent le même sort dans les parcs de Garamba et de Kahuzi Biega.

Au nord du pays, la forêt équatoriale subit une exploitation sans précédent par des sociétés multinationales qui l’exploitent au détriment de la population.

Dans les provinces du Bas-Congo et du Bandundu, les populations coupent les arbres chaque jour pour fabriquer le charbon de bois qu’elles vendent dans les villes et cités du pays.

Dans les villes, nous assistons à la destruction des espaces naturels et à la dégradation du sol à cause des déchets, à l’insalubrité, à la pollution de l’air et de l’eau. Les conséquences de la dégradation de l’environnement en RDC sont énormes et seront encore plus dramatiques dans les décennies à venir si les pouvoirs publics et l’Eglise n’y prennent garde en mettant sur pied une véritable politique de conservation de la nature.

D’une manière globale, l’implication de l’Eglise chrétienne en matière de protection et de conservation de la nature est très faible. Il est très rare de suivre une prédication qui invite les chrétiens à prendre soin de la terre que Dieu leur a donnée. Il n’est pas étonnant de voir des tas d’immondices à côté de certains lieux de culte ou encore des eaux usées et nauséabondes à l’entrée ou à côté des temples.

L’Église chrétienne en RDC doit s’impliquer impérativement dans le combat contre la dégradation de l’environnement, car Dieu a béni toute la création ; il a créé toute chose pour sa gloire.
La protection de l’environnement fait partie du mandat culturel de la mission de Dieu pour l’homme ; la vie de l’homme aujourd’hui et demain en dépend. […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

Que peut-on (encore) espérer ? Entretien avec un théologien

Le grand théologien protestant de l’espérance, Jürgen Moltmann, 92 ans, partage ici ce qui l’a fait et le fait vivre.

Un contenu proposé par
Est-ce correct de prier Dieu en l'appelant "papa" ?

Est-ce correct de prier Dieu en l’appelant “papa” ?

Faut-il plutôt employer les termes "Père", "Notre Père" ou "Père Éternel" ? Un théologien répond.

Un contenu proposé par 1001questions.fr

A propos de colère !

La parole de Luc-Olivier Bosset, pasteur de l’Église protestante unie de Montpellier.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants