John Wyclif (vers 1328-1384) et les Lollards

Wyclif, lointain précurseur de la Réforme, remet en cause le principe de l’autorité de la hiérarchie dans l’Église. Ses partisans, les lollards, sont à l’origine d’une révolte de paysans. Ils dénoncent l’Église établie.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 14 juin 2019

Lire directement l’article sur Musée protestant

Un contestataire de l’Église établie

Né dans une famille de petite noblesse du Yorkshire, John Wyclif fait de brillantes études à Oxford, scientifiques d’abord puis théologiques et il devient docteur en 1372. Il est professeur à Oxford puis entre au service du roi d’Angleterre.

À partir de 1374, il publie par fascicules une véritable somme théologique dans laquelle il expose sa doctrine :

la hiérarchie ecclésiastique : la véritable Église est l’Église invisible des chrétiens en état de grâce. S’ils sont en état de péché mortel […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

La multiplication des pains

Une prédication de Louis Pernot, pasteur de l'Eglise protestante unie de l'Etoile.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile
« Le monde entier tressaille d’espérance »

« Le monde entier tressaille d’espérance »

Découvrez l'édito du numéro de décembre d’Évangile et liberté dont le dossier de Une est : "Que veut dire être sauvé aujourd’hui ?"

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Nom de Dieu, priez

Petite leçon de théologie sur la prière avec la pasteure Nadia Bolz-Weber.

Un contenu proposé par Campus protestant
Dieu élimin(er)a la violence

Dieu élimin(er)a la violence

Dans la Bible, Dieu lutte sans cesse contre la violence. Récit de Victoria Declaudure.

Un contenu proposé par Servir ensemble

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire