La Bible questionnée sur le couple humain

La Bible questionnée sur le couple humain

Conjugalité, sexualité, moralité... nos sociétés ont évolué. Le moment n’est-il pas venu de faire émerger une véritable éthique du couple ?

Un contenu proposé par Ensemble - Strasbourg

Publié le 12 mars 2014

Auteur : Ruth Wolff-Bonsirven

Lorsque nous, protestants, nous nous trouvons devant une question existentielle ou éthique, nous ouvrons notre Bible. L’idée, c’est d’aller directement à la source, trouver des réponses croyantes à nos interrogations. Mais voilà, le plus souvent nous savons ce que nous voulons trouver dans ce référencement. Aussi la quête prend la forme d’un étayage sélectif au travers de versets repris pour fonder nos présupposés, justifier nos positions.

Il est tout à fait en cohérence avec notre approche protestante que chacun puisse s’emparer des fondements scripturaires de façon subjective et personnelle. Cependant nous avons tendance à oublier dans cet exercice la part de l’Église, assemblée des croyants, dans la réception de cette parole transmise.

L’Église, dans notre tradition luthéro-réformée se porte garante d’un discours collectif autorisé et évolutif qui ouvre le texte biblique à une intelligence patiemment élaborée de façon concertée. Je nomme la réflexion théologique et l’étude herméneutique. Une lecture exclusivement naïve peut aboutir à des contresens et à une instrumentalisation préjudiciable à la vérité d’une parole de nature complexe, incarnée, multiforme. Néanmoins la démarche sélective d’une lecture primaire est rassurante. Le lecteur se sentant en pouvoir de trouver sa réponse qui devient la vérité et prend ainsi un caractère maîtrisable.

C’est ainsi que cette réflexion sur le couple humain soulevée par la légalisation du mariage pour couples de même sexe, est devenue une bataille de versets assénés comme des arguments. On cite les passages qui condamnent l’homosexualité en oubliant le contexte sociétal et légal des époques d’émergence de ces textes. On met en avant Paul – de culture pharisienne – en oubliant de remarquer que pour Jésus, c’était un non thème au regard de ce salut qui lui tenait tant à cœur. On invoque quelques versets fondateurs du couple humain qui, du coup, ne sont plus symboliques (ouvrant à un sens autre), mais deviennent image figée (idole).

Notre Eglise est actuellement saisie de la question de savoir si oui ou non, nos communautés paroissiales et pasteurs sont prêts à accueillir et bénir un couple de même sexe engagé dans un lien d’amour et de fidélité. Pour moi, c’est là un aspect d’une question plus étendue. Nos sociétés ont évolué, – nos représentations et parfois un moralisme pas évangélique du tout avec. Mais savons-nous seulement quelle forme de conjugalité, de sexualité est réellement préconisée par la Bible ? Il pourrait s’avérer au final, qu’un tel modèle n’existe pas et que tout dogmatisme en la matière s’apparente à un dévoiement conservateur. Il se pourrait aussi qu’une véritable éthique du couple émerge de cette recherche- là et puisse donner lieu à une parole publique libre et ouverte au souffle même de l’Esprit.

Dans la même rubrique...

C'est parti pour la Journée Internationale de la Bible

C’est parti pour la Journée internationale de la Bible !

Le 24 novembre, toutes les personnes disposant d'un compte sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) sont invitées à transmettre une sélection de versets illustrés.

Un contenu proposé par Alliance biblique française (ABF)
Le baptême, différences avec nos frères catholiques

Le baptême, différences avec nos frères catholiques

Les protestants, contrairement aux catholiques, ne reconnaissent que deux sacrements : la Cène et le baptême.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Même âgé, l’arbre fructifie encore

Même âgé, l’arbre fructifie encore

Coup de projecteur sur l’Ecclésiaste et les Psaumes, qui invitent à la réflexion sur le vieillissement.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Strasbourg

Journal des Églises protestantes de la région de Strasbourg, Ensemble était un bimestriel de 32 pages réalisé par 12 bénévoles. Il tirait à 8000 exemplaire depuis 1968.

Suite à l’interruption de parution du magazine au printemps 2017, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants