Le Notre Père au culte

Le Notre Père au culte

Le Notre Père appelé parfois « oraison dominicale » est la seule de nos prières qui nous vienne de l’Évangile. Sa récitation est une habitude bien ancrée dans nos déroulements liturgiques.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 30 novembre 2017

Auteur : Louis Pernot

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Le Notre Père est dit normalement comme conclusion de la prière d’intercession, et parfois prononcé par tous les paroissiens ensemble. Certaines paroisses font même sonner leur cloche à ce moment précis, montrant que l’on est là dans le moment le plus essentiel du culte, le plus sacré peut-être. Il semble même difficile d’envisager un culte sans qu’il y ait à un moment ou un autre un Notre Père, au point que si un pasteur l’omet dans sa liturgie, il a de fortes chances de se le faire reprocher ensuite par un de ses fidèles.

Certes, on peut être sensible à l’argument de la tradition et de l’habitude, mais dans un souci d’honnêteté évangélique, il faut se demander si […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

Mariage : une folie magnifique

Eros, Philia, Agape : en grec ancien, l’amour se décline sous les registres du désir, de l’échange et du don.

Un contenu proposé par Campus protestant

Trouve ta joie au cœur de la pratique

La parole de Luc-Olivier Bosset, pasteur de l’Église protestante unie de Montpellier.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Ecrasé ou debout?

La parole d'Anne Faisandier, pasteure de l’Église protestante unie de Marseille.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire