Les Réformateurs et la Bible : la sola scriptura

Comme tous les chrétiens, les Réformateurs reconnaissent l’autorité souveraine de la Bible en matière de foi.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 26 janvier 2018

Lire directement l’article sur Musée protestant

6 – En affirmant le principe réformateur du « sola scriptura » (l’Écriture seule), ils veulent dégager la Bible de tout ce qui l’encombre. Ils suscitent une nouvelle façon de la lire.

Les Réformateurs et la Bible

Après avoir suivi des études très poussées, imposées par les supérieurs de son ordre religieux, le moine augustin Luther est nommé professeur d’Écriture Sainte à l’université de Wittenberg. Contrairement à une idée reçue, la Bible était lue et commentée largement dans de l’Église catholique. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Inquiétante résurrection

Quand Jésus a été crucifié, c’est un sympathisant, Joseph d’Arimathée qui s’est occupé de lui donner une sépulture et ce sont des femmes qui vont l’embaumer.

Un contenu proposé par Campus protestant

Des plis pour la vie !

La parole de Carine Frank, pasteure de l’Église protestante unie de Montbélliard.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

La Pentecôte et la foi de Thomas

C’est dans leur enfermement que les disciples reçoivent la visite du ressuscité qui va les envoyer proclamer la parole du pardon. Explications du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Campus protestant

La philosophie peut-elle nous rapprocher de Dieu ?

Découvrez la réponse d'un théologien protestant à cette question.

Un contenu proposé par 1001questions.fr

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire