opinion

Ne protégeons pas la Bible

La Bible n’a pas besoin de notre protection. Ce serait même une insulte à son encontre que de l’estimer trop faible pour supporter la critique.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 19 décembre 2021

Auteur : Abigaïl Bassac

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Parce qu’elle a une place cruciale dans la foi chrétienne et protestante en particulier (pensons au Sola Scriptura ou l’Écriture Seule, un des grands principes de la Réforme), parce qu’elle est censée nous faire connaître la parole de Dieu, certains sont tentés de ne pas trop l’exposer à la lecture historico-critique. Cette manière de lire les textes se penche sur l’histoire de la rédaction des textes, sur leur contexte de production, sur leurs destinataires.

En décortiquant les textes minutieusement, cette méthode permet d’en apprendre beaucoup mais elle rend une lecture littérale intenable. Alors, à quoi expose-t-on réellement la Bible si l’on affirme qu’elle doit être étudiée et traitée comme les autres textes, religieux ou non ? Est-ce qu’elle perd son sens ? Est-ce qu’on s’en désintéresse ? Est-ce que rien ne change ? Différentes expériences sont possibles.

L’expérience de Strauss : la perte de sens

David Friedrich Strauss (1808-1874), qui cherchait à déterminer ce qui dans les évangiles pouvait et devait être conservé, écrivait : « Venir en aide à ces âmes hésitantes est le devoir de quiconque se sent capable de le faire ; mais on ne le peut qu’en marquant nettement la limite entre les parties durables et les parties transitoires du christianisme, entre les vérités qui procurent le vrai salut et les simples opinions qui se sont figées dans le christianisme historique. Il faut avant tout procéder à la séparation de l’essentiel et du contingent ». Les vérités auxquelles Strauss fait référence ici concernent la personne de Jésus et son rôle dans le salut des hommes. Au début de son travail en 1835, il écrivait « l’auteur sait que l’essence interne de la croyance chrétienne est complètement indépendante de ces recherches critiques. La naissance surnaturelle du […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

Réchauffer l’hiver œcuménique

Un éditorial d’Antoine Nouis, théologien protestant.

Un contenu proposé par Réforme

Faut-il croire à la guérison divine ?

Pour le pasteur Louis Pernot, il existe des guérisons inexpliquées et la foi peut dans certains cas y jouer un rôle. Mais les miracles de Jésus ont un tout autre sens qui nous concerne chacun et nous révèlent la lumière de Dieu.

Un contenu proposé par Campus protestant

Être protestant est un bonheur

« Si je revendique la joie d’être pratiquant, j’éprouve aussi l’insigne bonheur d’être protestant. Ne voyez donc dans ces lignes rien d’autre qu’un simple témoignage… » Une réflexion sur la foi qui invite à replonger dans les textes bibliques.

Un contenu proposé par LibreSens

Noël : que sait-on de la naissance de Jésus ?

La naissance de Jésus est une jolie histoire qu'on raconte dans les livres pour enfants, mais qu'en dit la Bible et que pouvons-nous en dire 2000 ans plus tard ?

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast Les dossiers thématiques de Regards protestants