Pourquoi il est important de célébrer le culte de la Réformation ?
Théologie

Pourquoi il est important de célébrer le culte de la Réformation ?

« Pendant longtemps, je n’ai pas trop aimé les cultes de la Réformation car je trouvais qu’il relevait plus de la fierté identitaire que la quête d’Évangile. Et puis j’ai réfléchi et je me suis laissé convaincre par plusieurs arguments. »

Un contenu proposé par Le blog d'Antoine Nouis

Publié le 31 octobre 2020

Auteur : Antoine Nouis

Pendant longtemps, je n’ai pas trop aimé les cultes de la Réformation car je trouvais qu’il relevait plus de la fierté identitaire que la quête d’Évangile. Je n’aimais pas les protestants qui cultivent l’orgueil des minoritaires qui se pensent supérieurs parce que leurs ancêtres ont résisté.

Et puis j’ai réfléchi et je me suis laissé convaincre par plusieurs arguments.

  • Le message central de la Réforme est la radicalité de la grâce. L’affirmation que toute la théologie doit être repensée à partir de ce point de départ. C’est l’affirmation des fameux seuls (Soli Deo Gloria, sola gratia, sola fide, sola scriptura : à Dieu seul la gloire ; par la grâce seule, par la seule foi, en la seule Écriture). L’étude des épitres de Paul m’a convaincu que c’était aussi la démarche théologique et pastorale de l’apôtre.
  • Le combat de la Réforme était aussi celui de la liberté de culte, la revendication de la possibilité de croire autrement. Dans le livre de l’Exode, lorsque Dieu appelle Moïse pour être le libérateur de son peuple, ce dernier lui demande un signe. Le Seigneur répond : « Voici quel sera pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie : quand tu auras fait sortir d’Égypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne» (Ex 3.12). La liberté de culte est présentée comme la matrice de toutes les libertés et il est juste de la célébrer.
  • Dans le Premier Testament, le commandement qui revient le plus grand nombre de fois est : « Tu te souviendras» et la mémoire concerne la libération : « Tu te souviendras que tu as été libéré d’Égypte. » La fête de la Pâque, Pessah, est une théâtralisation d’une libération qui est fondement de la foi et de l’éthique.

Le culte de la Réformation peut relever du bon usage de l’histoire qui est comprise comme un fondement à partir duquel on peut aborder les problèmes du présent selon l’adage de Nietzsche qui dit que le futur appartenait à celui qui avait la mémoire la plus longue.

Alors n’hésitons pas à célébration la Réformation pour mieux entendre les exigences de la grâce pour notre temps.

Vous pourriez aimer aussi

La fête de la Réformation, c’est quoi ?

La fête de la Réformation, c’est quoi ?

Cette fête, commune à tous les protestants, commémore les commencements de la Réforme.

Un contenu proposé par

La querelle des indulgences, c’est quoi ?

Que sont les indulgences ? Et en quoi ont-elles contribué à persuader Luther de publier ses 95 Thèses ?

Un contenu proposé par
L’affichage des thèses de Luther, un fait avéré ?

L’affichage des thèses de Luther, un fait avéré ?

Deux historiens allemands publient une recherche qui atteste que Martin Luther a bel et bien affiché ses 95 thèses à la porte de l’église du château de Wittenberg, le 31 octobre 1517.

Un contenu proposé par Réformés
Histoire des jubilés et commémorations de la Réforme

Histoire des jubilés et commémorations de la Réforme

Le Musée protestant vous propose une nouvelle série de notices dédiées aux commémorations de la Réforme depuis 500 ans !

Un contenu proposé par Musée protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le blog d’Antoine Nouis

Un regard sur l’actualité religieuse et sociétale : vie des églises, politique, éthique… A travers ce blog, le pasteur et théologien Antoine Nouis s’intéresse au fait religieux sous toutes ses formes.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast