Violences de la Bible

Violences de la Bible

"À côté de ce qui me parle, m’inspire, m’exalte et me nourrit, je lis dans la Bible des choses que je n’aime pas du tout."

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 16 octobre 2014

Auteur : André Gounelle

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Parmi ce qui me heurte, il y a le visage sombre, obscur, inquiétant, voire terrifiant de Dieu que nous présentent certaines pages : un Dieu guerrier et cruel qui châtie durement ses adversaires, un Dieu jaloux, vindicatif qui sanctionne impitoyablement ceux qui lui désobéissent (et, après eux, leurs enfants), un Dieu terrible qui entre (même s’il le fait lentement) dans de grandes et fortes colères, un Dieu qui envoie le déluge et les plaies d’Égypte, qui demande à Abraham de tuer son fils, qui ordonne l’extermination de villes entières, qui fait massacrer les prêtres de Baal, etc. Ces textes horribles scandalisent les incroyants qui en concluent que le monothéisme biblique, plus que toute autre religion, préconise et engendre la violence. Ils embarrassent les croyants pour qui ils contredisent le message évangélique.

Trois pistes

Comment les comprendre et qu’en faire ? Trois pistes, non pas concurrentes mais complémentaires, et convergentes, s’ouvrent à nous.

La première serait de les supprimer et d’en expurger nos éditions de la Bible. Ainsi, Thomas Jefferson, le troisième président des États-Unis avait édité un Nouveau Testament qui ne contenait que les extraits qui lui convenaient. Avouons-le, sans le dire nous faisons souvent de même. Nous ignorons et oublions certains textes. Nos prédications et catéchèses n’en parlent jamais. Il y a là, certes, de la sagesse, mais aussi de l’hypocrisie et de la lâcheté. Il serait plus franc et courageux de déclarer publiquement qu’ils ne sont pas porteurs pour nous d’un message ou d’une parole venant de Dieu. Nos Églises ne devraient elles pas sérieusement « désacraliser » la Bible ? […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

Des imprévus, juste pour le bonheur!

La parole de Nicole Roulland-Rupp, pasteure de l’Église protestante unie de Savoie.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Aimer ses ennemis, est-ce possible ?

Le commandement d’aimer son ennemi est un oxymore, une contradiction dans les termes.

Un contenu proposé par Campus protestant
Le grand débat national à la lumière de la Bible

Le grand débat à la lumière de la Bible

Débattre est au cœur de la Bible, comme il est au cœur du judaïsme puis du christianisme nous dit le pasteur Jean-Marie de Bourqueney.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants