Vivre en Eglise : une école de paix

Vivre en Eglise : une école de paix

Méditation sur la signification de la croix, source de paix, de pardon et de grâce pour les disciples de Jésus-Christ. Avec une application concrète dans l’Eglise, lieu de formation par excellence.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 10 septembre 2014

Auteur : Michel Sommer

Lire directement l’article sur Christ Seul

Par Neal Blough, centre mennonite de Paris, église de Châtenay-Malabry.

La croix comme style de vie

Semaine après semaine, l’Évangile est célébré et enseigné au sein de nos assemblées. Ce message de paix proclame la croix du Christ, source de pardon et grâce qui manifestent l’amour de l’ennemi. « Si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu au moyen de la mort de son Fils, à bien plus forte raison, une fois réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie » (Rm 5.10)
Cette croix du Christ est aussi un style de vie. « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même et prenne sa croix et qu’il me suive ». Ce style de vie découle de la grâce que nous avons reçue : « Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent… »
Dans l’Église, la croix est source de paix entre les peuples. « Il a voulu ainsi […] créer en lui un seul homme nouveau, en établissant la paix, et les réconcilier avec Dieu tous les deux en un seul corps, au moyen de la croix ; là, il a tué la haine. » (Ép. 2, 14s).

Trois sens

La croix possède au moins ces trois sens : premièrement, Dieu aime ses ennemis en venant parmi nous ; deuxièmement, prendre sa croix à la suite de Jésus implique l’amour de l’ennemi ; troisièmement, la croix a tué le mur de la haine entre les peuples, permettant la naissance de l’Église.
Ce que nous croyons produit des modes de vie individuels et collectifs. L’un des rôles de l’Église est de « former » des chrétiens pour qu’ils vivent en disciples du Christ. Comme réponse à un monde violent, les chrétiens ont à cultiver et vivre leurs propres convictions fondées sur la vie, la mort et la résurrection du Christ, ce qui permet par l’œuvre de l’Esprit d’être « lumière et sel ». […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

Le repos par la foi seule

Découvrez l'édito du numéro double août-septembre 2020 de Nuance : « Le salaire du repos »

Un contenu proposé par Nuance

Appeler Dieu « Seigneur » est-il passé de mode ?

Pour garder sa fraîcheur, l’Église a besoin de ressources linguistiques, dans le but de rester pertinente et contemporaine. De quoi bouleverser notre langage !

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

La parabole du serviteur impitoyable expliquée

Complétant ce qu'il a dit sur la façon de désarmer les conflits, Jésus demande ici d'aller jusqu'au pardon illimité. Explications.

Un contenu proposé par Campus protestant

Pas de superstition car nous sommes de la race de Dieu

"En toutes choses, notre responsabilité personnelle est engagée directement sur le cours des événements". Une prédication du pasteur James Woody.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram