Canicule : ayez les bons réflexes

Canicule : ayez les bons réflexes

Le mercure va continuer à grimper ces prochains jours. Quel que soit votre âge, soyez prudent et mettez en place – pour vous ou votre entourage – ces gestes simples.

Un contenu proposé par Inspirations

Publié le 25 juin 2019

Auteur : Laurence Roux-Fouillet

  • Rechercher la fraîcheur
    Au bureau ou à la maison, gardez les volets ou les stores tirés en journée, vivez ou travaillez dans les pièces les plus fraîches et fréquentez des endroits frais : bibliothèque, rayons frais des supermarchés, cinéma… Si vous êtes exposé toute la journée à la chaleur, on conseille d’y passer au moins deux heures par jour.
    On pense aussi à se rafraîchir avec un brumisateur, un ventilateur (ou une climatisation) sans toutefois créer de chocs thermiques avec des écarts de températures trop soudains et importants. Attention également au ventilateur qui, s’il tourne toute la nuit, a tendance à assécher les sinus.
    Les douches fraîches (mais pas froides) peuvent aider à faire baisser la température du corps – ou à supporter la chaleur.
  • S’hydrater
    C’est évident, mais ça fait du bien de le redire : on boit de l’eau, sans attendre d’avoir soif : souvent et plus que d’habitude (on passe de 1,5 à 2 litres ou plus) mais pas forcément glacée – et encore moins du café ou de l’alcool, qui accélèrent la déshydratation ou ont des effets diurétiques.
  • Limiter l’effort
    En cas de forte chaleur, on ne s’adonne pas à une activité physique intense (sport, notamment), on limite ses déplacements au strict nécessaire et on ne fait pas de sieste en plein soleil. Laissez votre vélo au garage et prenez les transports ! Oubliez pour quelques jours le jardinage ou le bricolage.
    Les personnes contraintes de travailler à l’extérieur sont davantage exposées au risque de déshydratation : le corps, soumis à la chaleur et à l’effort transpire plus. Si elles ne peuvent pas décaler leurs horaires (pour travailler aux heures le moins chaudes), elles doivent porter chapeau et vêtements couvrants, et boire de manière régulière, tout en faisant des pauses de rafraîchissement (à l’ombre et/ou au frais). Celles qui sont amenées à fournir un effort physique important, ou qui travaillent avec des machines qui dégagent elles-mêmes de la chaleur – doivent en faire autant. Il ne faut pas hésiter à faire une pause dès l’apparition de symptômes d’un coup de chaleur (voir plus bas).
  • Surveiller les plus fragiles
    Les enfants et les personnes âgées sont plus sensibles aux chaleurs importantes, car chez eux la déshydratation est plus fréquente. Gardez vos enfants à l’intérieur, aux heures les plus extrêmes (et jamais, quoi qu’il arrive, dans une voiture, même pour quelques minutes !). Informez vous de la santé des aînés qui sont autour de vous. Évitez ainsi à votre voisin(e) de palier retraité de sortir : proposez-lui de lui rapporter quelques courses (et assurez-vous qu’il a ce qu’il faut). Dans toutes les communes, les centres communaux d’action sociale peuvent maintenir un lien avec les personnes isolées – âgées ou handicapées. Il peut être intéressant de signaler leur présence. D’une manière générale, prêtez attention à ceux qui vous entourent, pour repérer un éventuel coup de chaleur.
  • Maintenir la fraîcheur la nuit
    La caractéristique d’une canicule est de connaître des températures particulièrement élevées, dont les écarts sont peu importants entre le jour et la nuit. Ceci est particulièrement difficile à supporter pour le corps, qui n’a pas de phase pour récupérer, entre deux périodes de chaleurs intenses.
    Si vous avez réussi à garder la fraîcheur de votre foyer en journée, essayez de créer des courants d’air durant la nuit, ou dormez dans des draps humides.Prenez votre mal en patience, d’ici quelques jours tout devrait être passé – et vous reprendrez une activité aussi soutenue qu’à l’accoutumée. Si nous n’avons plus l’habitude de vivre au rythme de la nature, elle se rappelle désormais à nous plus souvent…

Comment repérer un coup de chaleur ?

La personne victime d’un coup de chaleur se sent mal, sa peau est chaude et rouge, elle peut avoir une forte sensation de soif ou une fatigue soudaine, des maux de tête, des crampes, des nausées ou des vomissements, des étourdissements qui peuvent aller jusqu’à la perte de connaissance .
La priorité est d’appeler les secours (15 ou 17) et de la placer dans un endroit le plus frais possible, en favorisant son rafraîchissement (gants de toilette/serviettes froids, aspersion d’eau, ventilateur…) et de rester près d’elle en attendant les secours.

Pour aller plus loin :

  •  Canicule info service : 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe, de 9h à 19h).
  • Vous êtes sous traitement médical ? Le site « canicule et produits de santé » vous renseigne sur l’interaction entre forte chaleur et prise de médicaments.

Découvrez d’autres contenus sur le blog Inspirations

Sur le même thème

L’eau c’est la vie !

L’eau est la seule boisson indispensable car notre corps et il est très important de bien s’hydrater, surtout en période de chaleur. Les conseils d'une diététicienne.

Un contenu proposé par Phare FM
Canicule : prendre soin des personnes âgées isolées

Canicule : prendre soin des personnes âgées isolées

Alain Duchêne, en charge des bénévoles auprès des personnes âgées, explique l’urgence de telles visites.

Un contenu proposé par Armée du Salut
Tous à l’eau !

Tous à l’eau !

En période de canicule, nous réalisons à quel point l’eau est importante pour nous. Une occasion de faire le tour de ses bienfaits pour notre corps et notre santé...

Un contenu proposé par Inspirations

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Inspirations

Inspirations est un blog qui respire l’air du temps, pour mettre de la bonne humeur, de la légèreté et du mieux-être dans la vie de tous les jours. Il a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles et collecte expériences, conseils, réflexions et bonnes idées, avec un supplément d’âme. Quête de soi et quête de sens y sont indissociables. Un souffle de bien-être et de mieux-vivre au quotidien.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses