Ma maison en mode hygge

Le hygge, la nouvelle tendance cocooning qui nous vient du froid, s’invite dans nos foyers. Décryptage de cet art de vivre pièce par pièce !

Un contenu proposé par Inspirations

Publié le 22 février 2017

Auteur : Laurence Roux-Fouillet

Comment mettre chez soi cette danish touch ? Il y a un an, je vous initiais à ces habitudes nordiques qui font du bien, parmi lesquelles le hygge (prononcez ou-gueu), qui s’installe déjà comme une tendance lourde en décoration. L’hiver traîne et on a encore besoin de chaleur, alors mettons notre maison en mode hygge et invitons nos amis ! Tout un art de vivre…

Dans le salon

C’est la pièce à vivre et à recevoir par excellence. A vous les canapés moelleux, les matières naturelles, à la fois chaudes et douces, les couleurs pastels ou délicatement passées, et tous les accessoires qui réchauffent l’ambiance et apportent du confort pour se retrouver et discuter/boire/manger entre amis : plaid en laine, coussins en fausse fourrure, tapis épais, bougies parfumées à la cannelle, à l’orange ou au cèdre créent l’ambiance.
Le photophore, c’est LA star de la déco hygge : en céramique blanche, en verre translucide ou en métal couleur cuivre, sa flamme hésitante jette une lumière tamisée qui adoucit l’atmosphère. Idéalement, il vous faut une cheminée… A défaut, rabattez-vous sur sa version vidéo à projeter sur votre téléviseur grand écran (avec véritables crépitements de bûches), moins risquée que la version moderne à l’éthanol.
Ne pas hésiter à détourner les objets de leur utilisation : un panier à bûches en rotin devient un porte-revue, une (fausse) tête de cerf se transforme en porte-manteaux…
Finis les after-work dans un bar bruyant à côté du bureau. C’est désormais chez vous qu’il vous faut recevoir vos collègues et amis – et de bonne heure car le sommeil, c’est très hygge ! Oubliez aussi les tablées familiales. Le dîner hygge se déguste sur la table basse du salon, assis sur un pouf ou à même le sol – tout le monde en grosses chaussettes de laine !

Dans la cuisine

La cuisine hygge réchauffe. Elle est consistante mais naturelle. A vous les soupes qui réconfortent. Foin du traditionnel poireaux-pomme de terre de votre grand-mère, c’est avec des légumes d’hiver ou oubliés que l’on fait aujourd’hui les meilleures soupes : panais, potiron, citrouille, topinambour, châtaignes… On concocte des gratins qui font du bien (patate douce, potimarron, courges, butternut…), parsemés de crème ou de fromage râpé ou on compose de copieux nourish bowl, la version consistante et moderne de la salade. Sur une base de verdure (mâche, épinard, roquette, laitue ou chou kale) on ajoute une part de céréales (pâtes complètes, riz brun, épeautre, quinoa…), une de légumes (carottes, haricots verts, brocolis, courgettes, aubergines, patate douce, panais…), une de légumineuses (lentilles vertes ou corail, pois chiches, haricots…), des fruits (pomme, mangue, poire, raisin…), éventuellement des protéines (un œuf, un morceau de saumon ou de poulet) et on ajoute du « bon gras » : huile d’olive, de sésame, de colza ou de noix de coco mais aussi avocat ou oléagineux (noix de cajou, amandes, noisettes…), le tout parsemé de graines (courges, sésame, chanvre, lin, chia…). Une seule assiette, une seule fourchette et moins de vaisselle : très hygge tout cela. On offre à sa famille et à ses convives des boissons chaudes – dans des mugs qui réchauffent aussi les mains : chocolat à la cannelle, thé aux épices, lait au caramel, tisanes au miel… La cuisine hygge fait la part belle aux recettes généreuses et que l’on apprécie en famille ou avec ses amis, car pour un Danois le bonheur ne vaut que s’il est partagé.

Dans la salle de bain

Bois façon sauna, baignoire blanche sur pieds, serviettes en abondance et bougies obligatoires pour cette pièce « à vivre ». Le hygge privilégie les bains chauds, aux huiles essentielles odorantes et relaxantes : lavande, orange, bergamote… Si vous trouvez que ça n’est pas très « développement durable », vous pouvez toujours opter pour la douche – qui se termine par un jet glacé et tonique. Se prélasser dans la salle de bains, c’est prendre du temps pour soi et pour prendre soin de soi, comme dans une bulle : masque pour le visage ou les cheveux, soins des mains ou des pieds… On se brosse le corps à sec pour un gommage dynamique, on utilise des produits naturels (argile, savon de Marseille ou savon noir, huile d’Argan…) et on peut aussi s’attarder dans son bain en lisant ou encore écouter de la musique. Emmitouflé dans un peignoir bien chaud, direction la chambre…

Dans la chambre

La chambre hygge est un havre de paix où le blanc et les couleurs douces dominent ; le sol est en parquet. Ni smartphone, tablette, ordinateur ou télévision, seule la lecture y est tolérée (enfin, c’est vous qui voyez, parce que les hugs, c’est très hygge quand même…). Si la lumière du jour est la bienvenue, le soir des rideaux épais préservent le sommeil (mais il faut dire qu’au Danemark les nuits peuvent durer jusqu’à 17h). Les draps sont en lin, les couettes ou édredons en plume. Çà et là, des tableaux reprenant des aphorismes positifs et autres citations inspirantes dopent votre motivation dès le saut du lit.

Retour au salon… Y a-t-il une conversation typiquement hygge ? C’est celle qui privilégie la bienveillance, l’écoute, proscrit le conflit et met tout le monde d’accord. On évitera donc de parler de religion, d’argent ou de politique… ce qui reste objectivement très difficile pour un Français !

Petit lexique :
Danish touch : touche danoise
After-work : l’après-travail
Nourish bowl : bol nourrissant
Mug : tasse
Hugs : câlins

Découvrez d’autres contenus sur le blog Inspirations

Dans la même rubrique...

Faut-il offrir des cadeaux religieux à ses petits-enfants pour Noël ?

Faut-il offrir des cadeaux religieux à ses petits-enfants pour Noël ?

Offrir un cadeau religieux à Noël a ses avantages et ses inconvénients. Et si c’était avant tout la relation qui primait, plutôt que l’objet lui-même ?

Un contenu proposé par

Comment accompagner les personnes en dépression

La dépression est une épreuve pour les malades et pour leurs proches, mais c’est une maladie dont on peut guérir.

Un contenu proposé par Campus protestant

Ta famille n’est pas ta prison, c’est ta maison.

Alors que je dépose les jouets sur le comptoir, la bénévole de l’association me remercie : je viens de donner une deuxième vie à quelques puzzles. J’ai fait certains d’entre eux avec chacune de mes filles, un nombre infini de fois.

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer
« Papa, est-ce que tu crois en Dieu ? »

« Papa, est-ce que tu crois en Dieu ? »

Tout est parti d'une question de sa fille de 4 ans. Frédéric raconte le cheminement récent qui lui a permis de se reconstruire et de découvrir la foi.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Inspirations

Inspirations est un blog qui respire l’air du temps, pour mettre de la bonne humeur, de la légèreté et du mieux-être dans la vie de tous les jours. Il a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles et collecte expériences, conseils, réflexions et bonnes idées, avec un supplément d’âme. Quête de soi et quête de sens y sont indissociables. Un souffle de bien-être et de mieux-vivre au quotidien.

Derniers contenus du partenaire

Votre avis nous intéresse ! Abonnez-vous à un média protestant !