1) S’entraîner avant
Avant le départ, mieux vaut se remettre dans le bain en douceur. Il est conseillé de se préparer physiquement. Le cyclotourisme n’est pas une compétition ! Il est simplement demandé de développer votre endurance pour être capable de tenir des efforts de faible ou de moyenne intensité pendant un laps de temps assez long. Profitez des beaux jours pour organiser des escapades à la journée durant les week-ends. Pas besoin de partir à la montagne ou à la mer. On trouve des itinéraires sympas même à Paris : https://www.parisinfo.com/visiter-a-paris/infos/guides/paris-en-velo-itineraires
Commencez par des balades courtes, puis allongez progressivement la distance… 10, 20, 30, 40 kilomètres !
Une fois en route, ne forcez pas tout de suite, il faut monter crescendo. Échauffez vos muscles.

2) Trouver un itinéraire
Ne soyez pas trop gourmand en kilomètres. Pour vous faire une idée, les novices se réfèrent à une distance d’environ 40 à 60 km par jour. Les plus expérimentés iront jusqu’à 80 à 100 km journaliers. Ainsi, pour un premier séjour, 50 km par jour est une bonne moyenne. Il existe de nombreux itinéraires en France ou à l’étranger… A vous de choisir. Quelques sites :
– https://un-monde-a-velo.com/itineraires-en-france-pour-debuter/
– https://www.cyclable.com/blog/2020/07/13/12-itineraires-vacances-a-velo-en-france/
– https://generationvoyage.fr/itineraires-europe-velo/
N’hésitez pas à demander des conseils à des cyclistes ayant déjà fait le voyage. Vous pouvez également vous appuyer sur un guide :

3) Vérifier le bon état de son vélo
Il en va de votre sécurité. Ce « check » avant le grand départ comprend la vérification : de la pression des pneus, le positionnement et le fonctionnement des freins, l’aspect général de la chaîne ainsi que des attaches-rapides (serrages de roues). Attention également à ne pas partir trop chargé. Il ne faut prendre avec vous que le nécessaire : une petite pharmacie, un kit de réparation, quelques habits (à laver pourquoi pas en route).

4) Les petits et bons tuyaux
Au moment de charger vos sacoches, le truc consiste à rouler vos vêtements en tubes plutôt que les plier. Un sacré gain de place ! Si vous êtes en manque d’eau, vous pouvez faire un tour dans un cimetière. En effet, dans chaque cimetière de France, vous trouverez un ou plusieurs robinets. Pratique !