Ponts de mai : optimisez votre temps

Ponts de mai : optimisez votre temps

Cette année, le mois de mai est particulièrement court : 16 jours seulement pour travailler ou mener à bien ses activités, contre 15 jours fériés et chômés. Une aubaine ?

Un contenu proposé par Inspirations

Publié le 6 mai 2015

Auteur : Laurence Roux-Fouillet

Il n’apparait pourtant pas si reposant ce mois de mai… Car la plupart du temps on doit mener à bien tout ce qu’on a à faire en beaucoup, beaucoup moins de temps. Si vous ne voulez pas partir en (long) week-end taraudé entre culpabilité et mauvaise conscience, vous devez absolument optimiser votre gestion du temps.

Le meilleur outil de planification reste la to-do-list papier, même si sa version électronique a de plus en plus le vent en poupe (comme Evernote ou Trello).
Chaque soir, inscrivez sur une feuille de papier, sans distinction la liste des choses à faire. J’ai toujours un carnet pour ça dans mon sac. Pour les tâches volumineuses, découpez-les en plusieurs sous-tâches qui peuvent être accomplies chacune en une fois.

Plus de craintes d’oublier, et un vrai plaisir à barrer ce qu’on a accompli !

La liste des choses à faire ne présente toutefois un intérêt que si elle s’assortit d’une planification. Faire : oui, mais quand ? Une bonne to-do list « s’éclate » donc sur l’agenda, avec comme visibilité la semaine.

Néanmoins, l’effet entonnoir est presque assuré en mai : il y a fort à craindre que tout ne tienne pas en si peu de jours. Il va falloir faire des choix, et la matrice d’Eisenhower devrait vous y aider. Cette méthode de priorisation des tâches, appliquée par le célèbre général américain, combine deux critères : l’urgence et l’importance d’une activité.
En croisant ces critères selon deux axes, on obtient quatre cadrans, dans lesquels on va répartir les éléments de la to-do list.

Le cadran A intègre les activités importantes et urgentes.

C’est à vous de les conduire, et sans tarder. Foin de la procrastination, on s’y met tout de suite !

Le cadran B regroupe les activités non urgentes mais importantes : elle peuvent être traitées dans un deuxième temps (prévoyez-le dès maintenant)

Le cadran C rassemble les tâches urgentes mais d’une importance relative : le mieux est de les déléguer ou de les sous-traiter.

Le cadran D recoupe les activités non urgentes et non importantes : ne serait-il pas plus utile de les laisser tomber ?

Faire des choix n’est jamais simple, car ils supposent des renoncements parfois culpabilisants, mais ils participent surtout à l’allégement de l’esprit et contribuent à vous faire encore mieux apprécier les temps de repos. Excellent mois de mai !

Découvrez le blog Inspirations

Dans la même rubrique...

Faut rigoler, faut rigoler…

Alors que nous débarrassons la table du dîner, mon Fabuleux raconte une anecdote du boulot. Et là, la chute : « Alors tu comprends, le mec était fier comme s’il avait un bar-tabac ! »

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer
Nos enfants sont-ils surbookés ?

Nos enfants sont-ils surbookés ?

L'avis de David Dutarte, responsable du réseau Familylab France. Un article extrait du dossier "Vivre à toute vitesse, une fatalité ?"

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Dans le train, tout n’est pas permis !

Cela fait des semaines que je prépare ce trajet, anticipant chacune de nos affaires en les sélectionnant selon des critères très rigoureux : pratique – léger – silencieux – non salissant.

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Inspirations

Inspirations est un blog qui respire l’air du temps, pour mettre de la bonne humeur, de la légèreté et du mieux-être dans la vie de tous les jours. Il a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles et collecte expériences, conseils, réflexions et bonnes idées, avec un supplément d’âme. Quête de soi et quête de sens y sont indissociables.

Derniers contenus du partenaire