édito

Sexualité et dons merveilleux de Dieu

Découvrez l'édito du numéro de juin-juillet 2021 de Nuance : « Sexualité, parlons-en ! »

Un contenu proposé par Nuance

Publié le 19 juin 2021

Auteur : Timothée Calvot

La Bible parle de la sexualité, mais nous, osons-nous en parler ? Il existe une grande pudeur ou gêne autour des relations sexuelles. Elle est tellement puissante qu’on la retrouve même dans le travail des traducteurs de la Bible. Prenons par exemple Proverbes 5.19 où l’auteur exhorte l’époux à la fidélité envers la femme de sa jeunesse et à s’enivrer sans cesse de… de sa poitrine, de ses seins. Hé oui ! Bien que les seins aient une fonction nourricière pour les enfants, l’Écriture assume pleinement leur dimension érotique.

Mais qu’en faisons-nous ? Si vous comparez les versions de la Bible en ce qui concerne ce verset, vous verrez que certains traducteurs ont été plus ou moins coincés. La version Segond (et donc dans celle de La Colombe aussi), par exemple, traduira pudiquement les seins par charmes, les traducteurs de la Bible du Semeur iront dans ce sens. La traduction avec Parole De Vie osera tout de même encourager à vivre du plaisir du corps de son épouse mais ne parle pas des seins. Idem pour celle en Français courant. La Bible TOB ainsi que la Nouvelle Bible en Français courant osent quant à elles dévoiler la poitrine de l’épouse comme l’objet du désir et du plaisir.

Par cette petite introduction, j’espère vous convaincre que l’Église chrétienne n’est pas des plus décomplexées en matière de sexualité. L’idée n’est pas de banaliser la sexualité, mais d’assumer qu’elle est une dimension centrale de la vie humaine. Il n’y a pas de sagesse à faire une impasse dessus. La Bible d’ailleurs ne le fait pas et révèle avec radicalité comment ce lieu de joie, de beauté, de fécondité (dans tous les sens) et – osons le dire – de plaisir (voir le Cantique des Cantiques) a été transformé en champ de ruines par le péché et en moyen d’asservissement. Les violences sexuelles commencent à la Genèse et se retrouveront partout après : viol, inceste, adultère, polygamie, prostitution forcée… la Bible ne nous permet pas de nous aveugler sur ces sujets, car elle les aborde sans nous ménager.

Voilà donc pourquoi nous avons travaillé à ce numéro de Nuance consacré à la sexualité. Nous espérons qu’il vous enrichisse sans vous choquer inutilement afin de devenir toujours plus libres de jouir des dons merveilleux de Dieu.

S’abonner à Nuance

Dans la même rubrique...

Nos vies chamboulées par la pandémie

Laure a vécu l'expérience de l'arrivée de son second enfant en pleine crise de la Covid. Professionnellement, elle a dû également revisiter son activité lorsque les clients n'étaient plus présents.

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

J’ai testé : un cours de linogravure

Le rythme ralentit un peu. Si on en profitait pour tester de nouvelles activités ? Voilà longtemps que je voulais me perfectionner en linogravure. J’ai testé pour vous un cours avec une artiste. C’est ludique, facile et bluffant.

Un contenu proposé par Inspirations

Cultiver l’intimité par la tendresse et le romantisme

Quelques pistes pratiques et un témoignage pour ceux et celles qui veulent, malgré les différences, aller de l’avant!

Un contenu proposé par Family

Ce livre qui m’a appris à consoler

Dans «Consolation», Anne-Dauphine Julliand raconte son expérience de la consolation après la perte de deux enfants. Un encouragement à apprendre à entourer nos proches dans la tristesse.

Un contenu proposé par Family

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Nuance

Le journal Nuance est le mensuel de l’Union nationale des Églises protestantes réformées évangéliques de France (UNEPREF).

Derniers contenus du partenaire