Christophe-Philippe Oberkampf, une réussite exemplaire !

Protestant venu de Suisse, Oberkampf crée en 1760, à Jouy-en-Josas (Yvelines), une manufacture de toiles imprimées qui atteint une notoriété internationale. Il crée ensuite une filature à Essonnes.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 30 juillet 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

La réussite du chef d’entreprise

Christophe-Philippe Oberkampf, né à Wiesenbach (Brandebourg-Anspach), est le descendant d’une lignée de teinturiers luthériens du Wurtemberg. Il apprend le métier chez son père, établi à Aarau en Suisse comme fabricant d’indiennes (toiles imprimées).

En 1756, à dix-huit ans, le jeune Oberkampf acquiert son indépendance et entre comme graveur à la manufacture d’impression de Samuel Koechlin et Henry Dollfus à Mulhouse. En 1758, il entre comme graveur puis coloriste, chez M. Cottin, dans le quartier de l’Arsenal à Paris.

En 1760, associé à Antoine de Tavannes, il imprime ses premières toiles à Jouy-en-Josas. Ce site a l’avantage d’être au bord de la Bièvre, dans un vallon champêtre où des terrains sont disponibles ; il est aussi à proximité de Versailles.

A ses débuts, Oberkampf bénéficie de l’aide de son père : procédé d’impression du bleu inventé par son père, envoi d’ouvriers qualifiés et achat de toiles de grande largeur et de produits pour la teinture, difficiles à trouver en France.

Oberkampf acquiert des terrains et procède à des constructions de nouveaux bâtiments en 1764, 1765, 1791, 1805, pour suivre la demande en toiles imprimées. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

L’Egypte veut rendre le monastère Sainte-Catherine plus touristique

Le président égyptien souhaite bâtir de nouvelles infrastructures afin d’accroître la capacité d’accueil de ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Un contenu proposé par

21 août 1725. Greuze et la Bible

La lecture de la Bible est par ailleurs un thème cher à Greuze que la spécialiste Edgar Munhall explique volontiers par « l’esprit protestant » qui habite, selon lui de nombreuses œuvres de l’artiste.

Un contenu proposé par Un jour dans l’histoire

« Light of my Life », un survival post-apocalyptique intimiste

Anti-spectaculaire, le film est au contraire lent, contemplatif, ou plutôt introspectif.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« The Climb », une histoire d’amitié très drôle

Ce n’est pas un buddy movie ou un film de mecs, c’est une histoire d’amitié entre deux hommes très différents.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram