Christophe-Philippe Oberkampf, une réussite exemplaire !

Protestant venu de Suisse, Oberkampf crée en 1760, à Jouy-en-Josas (Yvelines), une manufacture de toiles imprimées qui atteint une notoriété internationale. Il crée ensuite une filature à Essonnes.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 30 juillet 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

La réussite du chef d’entreprise

Christophe-Philippe Oberkampf, né à Wiesenbach (Brandebourg-Anspach), est le descendant d’une lignée de teinturiers luthériens du Wurtemberg. Il apprend le métier chez son père, établi à Aarau en Suisse comme fabricant d’indiennes (toiles imprimées).

En 1756, à dix-huit ans, le jeune Oberkampf acquiert son indépendance et entre comme graveur à la manufacture d’impression de Samuel Koechlin et Henry Dollfus à Mulhouse. En 1758, il entre comme graveur puis coloriste, chez M. Cottin, dans le quartier de l’Arsenal à Paris.

En 1760, associé à Antoine de Tavannes, il imprime ses premières toiles à Jouy-en-Josas. Ce site a l’avantage d’être au bord de la Bièvre, dans un vallon champêtre où des terrains sont disponibles ; il est aussi à proximité de Versailles.

A ses débuts, Oberkampf bénéficie de l’aide de son père : procédé d’impression du bleu inventé par son père, envoi d’ouvriers qualifiés et achat de toiles de grande largeur et de produits pour la teinture, difficiles à trouver en France.

Oberkampf acquiert des terrains et procède à des constructions de nouveaux bâtiments en 1764, 1765, 1791, 1805, pour suivre la demande en toiles imprimées. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Hommage à Jean-Pierre Bacri

Dans Chronique Cinéma, Garance Hayat rend hommage à Jean-Pierre Bacri qu'elle avait interviewé à l'occasion du film "Le sens de la fête".

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Eloge au temps

Le temps est sans doute l’un des plus grands mystères auxquels l’homme est confronté.

Un contenu proposé par Pensées d’un musicophile

« Sylvie’s Love »… un amour extraordinaire

Au son du jazz traditionnel, cette romance au style vintage, met en vedette Tessa Thompson et Nnamdi Asomugha dans le rôle d’amoureux qui se cherchent et peinent à se trouver.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Jean-Pierre Bacri, un comédien atypique

Le pasteur baptiste et critique cinéma Jean-Luc Gadreau partage quelques souvenirs sur la carrière de Jean-Pierre Bacri, décédé le lundi 18 janvier.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire