A voir !

« H24 », dans la tête des femmes victimes de violences

Inspirée de faits réels, la série d’Arte dépeint des violences faites aux femmes au quotidien.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Publié le 12 novembre 2021

24 films courts audacieux, 24 autrices européennes, 24 actrices d’exception. Telle est l’idée de la nouvelle série proposée par la chaîne franco-allemande Arte. Diffusée fin octobre chaque soir à 20h45, cette fiction est actuellement disponible en intégralité en replay. Cette série, à la croisée du cinéma et de la littérature, décrit les différents abus dont peuvent être victimes les femmes de tout âge, de jour comme de nuit. Emprise, féminicide, revenge porn… Un récit qui se construit heure par heure. Le premier épisode s’intitule « 7h : Signes » et le dernier « Et la 25è heure : Nina ».

Comédiennes et autrices

On y retrouve à chaque fois une grande actrice : Anaïs Demoustier, Diane Kruger, Camille Cottin, Valeria Bruni Tedeschi, Aloïse Sauvage font notamment partie du casting. Toutes interprètent les écrits d’autrices de renommée internationale telles qu’Alice Zeniter, Chloé Delaume, Sofi Oksanen, Lydie Salvayre. Le résultat est à la fois poétique et tragique. Il ne s’agit pas uniquement de soumission mais aussi de riposte. « La série ne cantonne pas les femmes au rôle de victime. Certaines de nos héroïnes disent non, d’autres piègent leur harceleur… H24 appelle à la résistance. Il existe des actes d’insoumission formidables émanant, notamment, de la nouvelle génération. Cette rébellion, ce désir de visibilité se devaient d’apparaître dans les textes, la mise en scène et le traitement de l’image de cette collection », explique Nathalie Masduraud, directrice de la collection.

Vous pourriez aimer aussi

Amélie Nothomb, voix chrétienne dans le monde de l’édition ?

Le prix Renaudot a été décerné à l’autrice belge Amélie Nothomb pour "Premier sang" (éd. Albin Michel), mémoires fictives de son père décédé en 2020. 

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Près de six mois après le dernier confinement, quid du télétravail ?

Le 9 juin, le gouvernement décrétait la fin du télétravail à 100 %. Où en sommes-nous aujourd'hui ?

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Le « métavers », l’avenir de Facebook ?

D’ici cinq ans, Facebook embauchera 10 000 personnes au sein de l’Union européenne (UE) pour travailler sur le « métavers ».

Un contenu proposé par Une plume et des gens