Haviland, une famille de porcelainiers

A l'occasion des Journées européennes des métiers d'art, les 1er, 2 et 3 avril, retour sur le parcours de la famille Haviland, dont un certain William, "Quaker" en Amérique...

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 1 avril 2016

Auteur : Laurens d'Albis

Lire directement l’article sur Musée protestant

La famille Haviland a acquis une position prédominante, pendant près d’un siècle, dans l’industrie de la porcelaine. Son succès réside dans l’alliance entre la maîtrise du processus industriel et sa proximité avec les artistes les plus imaginatifs de l’époque.

David Haviland réussit en trente ans à transmettre à ses descendants un outil industriel de premier plan et une part importante du marché des États-Unis.

Les Haviland appartiennent à une très ancienne famille établie dans le Cotentin lors des invasions normandes et dont une branche anglaise existe toujours. Au début du XVIIe siècle un William émigre en Amérique, on le retrouve à Providence en 1648. Il a rejoint la colonie « Quaker ». Après six générations de colons, un certain David, né en 1814, exploite, avec son frère ainé, un magasin de marchandises diverses, parmi lesquelles de la vaisselle anglaise, situé 47 John St. (près de Wall St.) à New York. Cette petite entreprise commerciale deviendra la société Haviland Brothers en 1852 quand d’autres membres de la famille les rejoindront.

Vers la fin des années 1830, la crise économique sévit en Amérique et c’est sans doute pour essayer de se diversifier en important de la porcelaine dure, marchandise nouvelle peu connue en Amérique, que David décide d’émigrer en France avec femme et enfant. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Petite histoire de l’aumônerie de prison (1)

Brice Deymié, aumônier national protestant, nous rappelle que l’accompagnement des détenus est une histoire chrétienne avant tout.

Un contenu proposé par Aumônerie protestante des prisons

2020… sur les écrans

Mais quelle année ! 2020 restera un millésime clairement pas comme les autres… On ne refera pas ici le match comme disait l’ami Eugène. Mais puisque ce billet s’intéresse au 7e art, on peut le dire, comme le titrait le quotidien « Le Monde » : 2020, l’année noire du cinéma.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Yellow Cab, taxi à New York

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit Benoit Cohen et Christophe Chabouté pour l'adaptation en bande dessinée Yellow Cab. Un récit autobiographique qui raconte comment le cinéaste est devenu chauffeur de taxi à New York.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

« Dieu vous aime tel que vous êtes »

Avec son épouse Hailey Baldwin, Justin Bieber ne manque pas une occasion de promouvoir sa foi et surtout l’importance d’avoir une vrai relation avec Dieu.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire