Un précurseur de la Réforme en Angleterre

Wyclif, lointain précurseur de la Réforme, remet en cause le principe de l’autorité de la hiérarchie dans l’Église. Ses partisans, les lollards, sont à l’origine d’une révolte de paysans. Ils dénoncent l’Église établie.

Un contestataire de l’Église établie

Né dans une famille de petite noblesse du Yorkshire, John Wyclif fait de brillantes études à Oxford, scientifiques d’abord puis théologiques et il devient docteur en 1372. Il est professeur à Oxford puis entre au service du roi d’Angleterre.

À partir de 1374, il publie par fascicules une véritable somme théologique dans laquelle il expose sa doctrine :

  • la hiérarchie ecclésiastique : la véritable Église est l’Église invisible des chrétiens en état de grâce. S’ils sont en état de péché mortel, les membres de la hiérarchie, et le pape lui-même, en sont exclus. Wyclif préconise même le tirage au sort de la dignité pontificale. Dieu exerce directement, sans l’intermédiaire du pape, son droit sur les biens terrestres ; les rois n’ont de comptes à rendre qu’à Dieu seul ;
  • la Bible est l’autorité suprême ; […]