La politique coloniale sous Henri IV : objectifs religieux et commerciaux

Après l’échec des établissements en Floride et Caroline du Sud vers 1560, Henri IV relance cet essai de colonisation plus au nord vers l’Acadie, à des fins commerciales.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 15 avril 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

Déjà Coligny avait souhaité établir des refuges pour les protestants en créant des établissements en Floride et Caroline du Sud vers 1560. Après l’échec de ces installations françaises, Henri IV relance cet essai de colonisation plus au nord vers l’Acadie, à des fins commerciales. En 1603, il nomme le gentilhomme protestant Pierre Dugua de Mons, lieutenant général de l’Acadie avec le monopole du commerce des fourrures avec les Indiens.

Dugua de Mons installe des bases à l’île de Sainte-Croix, puis à Port-Royal.

Début 1608, il envoie Champlain, « cartographe royal », explorer les rives du Saint Laurent. Celui-ci y fonde la ville de Québec. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

En juin, évadez-vous en lecture

Une sélection proposée par le média protestant régional Le Protestant de l'Ouest.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Move to Heaven… nettoyer pour guérir

Série dramatique coréenne depuis peu sur Netflix, Move to Heaven se concentre sur une famille qui nettoie les maisons des gens après leur mort. Étonnant non ?

Un contenu proposé par ArtSpi’in

« The Underground Railroad », d’une beauté époustouflante

Cette série fait référence au réseau clandestin qui existait bel et bien et aidait les esclaves en fuite à rejoindre le Nord, jusqu’au Canada.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Entre les lignes

"Bande dessinée en fugue", une chronique de Thierry Saint-Solieux, au micro de Fabrice Henriot.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants