La politique coloniale sous Henri IV : objectifs religieux et commerciaux

Après l’échec des établissements en Floride et Caroline du Sud vers 1560, Henri IV relance cet essai de colonisation plus au nord vers l’Acadie, à des fins commerciales.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 15 avril 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

Déjà Coligny avait souhaité établir des refuges pour les protestants en créant des établissements en Floride et Caroline du Sud vers 1560. Après l’échec de ces installations françaises, Henri IV relance cet essai de colonisation plus au nord vers l’Acadie, à des fins commerciales. En 1603, il nomme le gentilhomme protestant Pierre Dugua de Mons, lieutenant général de l’Acadie avec le monopole du commerce des fourrures avec les Indiens.

Dugua de Mons installe des bases à l’île de Sainte-Croix, puis à Port-Royal.

Début 1608, il envoie Champlain, « cartographe royal », explorer les rives du Saint Laurent. Celui-ci y fonde la ville de Québec. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Les dernières heures d’Annie Funk sur le Titanic

Il y a 110 ans, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic sombrait après avoir heurté un iceberg lors de sa traversée inaugurale de l’Atlantique. Parmi les 1500 victimes de ce naufrage, une mennonite à l’histoire saisissante : Annie Funk.

Un contenu proposé par Christ Seul

La destruction des idoles

Un état des lieux des pratiques iconoclastes, d'Abraham à l'État islamique.

Un contenu proposé par Labor et Fides

La quête du Saint Graal

Le Graal se trouve au centre de la légende arthurienne et de la quête des chevaliers de la Table ronde. Dès le XIIIe siècle, il est assimilé au Saint Calice et prend le nom de Saint Graal.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Sur les pas de Saint Paul en Turquie

Aller en Turquie, c’est aussi faire un voyage au sein des débuts de l’Église à partir du IIe siècle.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast