La Réforme anglicane au XVIe siècle

La Réforme anglicane au XVIe siècle

Le schisme de l’Église d’Angleterre en 1534 ouvre la porte à l’influence protestante dans cette Église.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 29 mai 2016

La rupture avec Rome

Le roi d’Angleterre Henri VIII veut répudier sa femme Catherine d’Aragon qui ne lui a pas donné de fils. Il demande au pape d’annuler son mariage. Catherine est la tante de l’empereur Charles Quint. Tiraillé entre l’Angleterre et l’Espagne, le pape Clément VII laisse traîner l’affaire. Excédé, Henri VIII fait voter l’annulation de son mariage par une cour ecclésiastique.

À l’excommunication du pape, Henri VIII répond en faisant voter par le parlement anglais en 1534 « l’Acte de suprématie » qui proclame le roi, seul chef suprême de l’Église d’Angleterre.

Un catholicisme sans pape

Henri VIII prend alors quelques mesures novatrices. Il supprime les monastères dont les biens sont sécularisés. Cette mesure soulève peu d’opposition car les esprits étaient scandalisés par les possessions de l’Église (un tiers du royaume).

Ensuite, chaque paroisse, selon la volonté du roi, doit posséder une Bible en anglais, d’après la traduction de Tyndale (en 1526) pour le Nouveau Testament et de Coverdale (en 1535) pour la Bible en entier.

L’Angleterre se dirige-t-elle vers le Protestantisme ? Non, car Henri VIII reste attaché au catholicisme. Il rédige en 1539 « les 6 articles » qui condamnent fermement les idées de Luther et les fait voter par le parlement. Henri VIII a fondé une Église indépendante de Rome, sans communautés monastiques, mais fidèle à la doctrine de Rome.

Les protestants sous Henri VIII

C’est à Cambridge que les idées de Luther circulent au couvent des Augustins et à l’université de 1520 à 1525. Le « groupe de Cambridge » est démantelé en 1525 et certains de ses membres s’exilent. […]

Dans la même rubrique...

Martin Niemöller, prisonnier personnel de Hitler

Le livre de Frédéric Rognon vient combler un manque regrettable, d’autant que la vie du pasteur Martin Niemöller (1892- 1984) nous interroge encore aujourd’hui, de façon dérangeante, sur le sens de la vie pour un chrétien.

Un contenu proposé par LibreSens

Turenne, gloire du grand siècle

L'un des militaires les plus célèbres de l’histoire de France était aussi protestant. Turenne fut un des derniers enfants de ces grandes familles fidèles à la Réforme avant de se résoudre à la conversion.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Les racines bibliques de l’imaginaire des pandémies

La librairie protestante 7ici présente son coup de cœur, le dernier livre de l'historien David Hamidovic.

Un contenu proposé par Campus protestant

Yellow Cab

"Bande dessinée en fugue", une chronique de Thierry Saint-Solieux, au micro de Fabrice Henriot.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire