L’amiral Gaspard de Coligny

Gaspard de Coligny (1519-1572), seigneur de Châtillon, consacre sa vie au service de la royauté. Gagné à la Réforme, il prend la tête du parti protestant. Il est assassiné lors de la Saint-Barthélemy.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 12 avril 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

Le chef incontesté des protestants

Élevé dans la religion catholique, Gaspard de Coligny adhère aux idées de la Réforme au cours de sa captivité (1557-1558) à la suite de la bataille de Saint-Quentin contre les Espagnols où il lit et médite la Bible.

Il jouit d’une grande faveur à la cour d’Henri II qui le nomme amiral de France en 1552.

En 1560, il présente une requête au roi pour la construction de temples et la suppression des peines contre les protestants. Il prépare avec Catherine de Médicis le Colloque de Poissy (1561).

Au cours des premières guerres de religion, il a un rôle de premier plan et, après la mort du prince de Condé à Jarnac, il devient le chef incontesté des protestants. Après la paix de Saint-Germain (1570) qui clôt la troisième guerre de religion, Coligny est invité à la cour, où il jouit de la faveur du roi. Il incite Charles IX à soutenir les rebelles des Pays-Bas contre le roi Philippe II d’Espagne. Ce projet suscite l’hostilité de Catherine de Médicis et […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Underground, pour vivre libre !

Cette série historique porte sur l’esclavage en Amérique et, en particulier, la création de ce que l’on a appelé le chemin de fer clandestin, l’« Underground Railroad ».

Un contenu proposé par ArtSpi’in
Daniel Darc, Pieces of my life

Daniel Darc, Pieces of my life

Portrait d’un dandy punk désespéré qui découvrit la grâce divine. Un film-documentaire sorti au cinéma mercredi 24 juillet.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
La guerre des paysans en Allemagne

La guerre des paysans en Allemagne

Dans cet ouvrage Friedrich Engels analyse les causes sociales de la guerre des paysans.

Un contenu proposé par Éditions Ampelos

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses