Le Refuge Huguenot dans les Provinces-Unies

Après un voyage souvent périlleux, par terre ou par mer, 50 000 à 75 000 réfugiés, arrivent à gagner cette « grande arche des fugitifs ». Beaucoup sont épuisés et souvent démunis de tout. Entre apport économique et financier, influences religieuse, politique et culturelle, les impacts furent nombreux.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 5 février 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

La « Grande arche des fugitifs »

Les Provinces-Unies (les Pays-Bas d’aujourd’hui) naissent en 1579 à l’issue d’une guerre de sécession qui les sépare des Pays-Bas espagnols (dont les territoires recouvraient ceux des Pays-Bas actuels et de la Belgique), qui étaient soumis à la domination de plus en plus lourde des Habsbourg imposant le catholicisme.

Les raisons pour lesquelles un grand nombre de huguenots choisissent les Provinces-Unies sont nombreuses. Dès la fin du XVIe siècle, de nombreux liens culturels entre les calvinistes français et l’Église réformée néerlandaise s’étaient développés. Dès la fondation de l’université de Leyde, en 1575, la chaire de théologie avait été tenue par un Français. Lorsque cette faculté avait été « épurée » des tendances arminiennes, c’est un théologien français qui l’avait dirigée, y maintenant l’orthodoxie. Par ailleurs, les Pays-Bas devenaient de plus en plus hostiles vis-à-vis de l’absolutisme de Louis XIV et de sa politique expansionniste, et leur rejet de tout centralisme gouvernemental permettait l’expression de toutes les sensibilités. Enfin la présence d’une Église réformée francophone, l’Église wallonne venue du Sud des Pays-Bas espagnols, installée dès les années 1570 lors du premier Refuge, favorisait l’accueil, un siècle plus tard, de ces coreligionnaires. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Une idée de promenade… Villefavard, terre de culture(s)

À votre prochain passage, prévoyez une vraie halte en Basse-Marche. Découvrez l’église romane du bourg qui accueillait les prêtres/évêques novateurs.

Un contenu proposé par Ouest-Infos

Mignonnes

Premier long métrage de la réalisatrice Maïmouna Doucouré, « Mignonnes » a reçu le Prix de la meilleure réalisation au festival de Sundance 2020.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Cet amour qui nous grandit

L’auteure nous guide à la découverte du Cantique des cantiques, ce chant d’amour aux accents profanes et érotiques.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Cherchez d’abord, étude musicale en 2 actes (3)

Grâce à l’analyse d’œuvres musicales du XXe siècle, différentes pistes de réflexion pour chercher la Question.

Un contenu proposé par Pensées d’un musicophile

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram