Les protestants furent nombreux dans les réseaux de la résistance intérieure, ainsi que hors de France avec le Général de Gaulle. Actifs lors de la Libération, ils s’opposèrent aux excès de l’épuration.

L’Adhésion puis la rupture avec le régime de Vichy

L’Église Réformée de France (ERF) affirme « la nécessité de soutenir la France dans cette guerre qui lui a été imposée ». Après l’effondrement de l’armée française en juin 1940, le régime de Vichy apparaît légitime, et certains thèmes de la Révolution Nationale, comme la devise « Travail, Famille, Patrie » sont jugés, pour un temps, favorablement par quelques pasteurs. Comme la majorité des Français, la communauté protestante, durant l’été 1940, est « maréchaliste ». […]