Neal Blough raconte les débuts de l’anabaptisme

Neal Blough s'intéresse dans son dernier livre à la figure de Balthasar Hubmaier, figure méconnue des réformes au XVIe siècle.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 4 avril 2017

Auteur : Michel Sommer

Lire directement l’article sur Christ Seul

Neal Blough publie ces jours “Les révoltés de l’Evangile – Balthasar Hubmaier et la naissance de l’anabaptisme“, un livre aux Editions du Cerf qui rassemble ses recherches depuis de nombreuses années autour de la la figure de ce personnage méconnu des réformes au 16e siècle.

L’auteur montre comment Balthasar Hubmaier cherche à mettre en place une “réforme communale”, concernant la paroisse et la ville (Waldshut puis Nikolsburg). Après l’échec du soulèvement des paysans en 1525, la confession de Schleitheim (1527) exprimera la manière dont l’anabaptisme suisse a pu survivre, comme communauté influencée par le mouvement communal mais désormais à distance de l’autorité politique. Balthasar Hubmaier mourra en martyr, lui dont la devise était “On ne peut tuer la vérité”.

Le livre défend la thèse de l’enracinement des anabaptistes dans les réformes de Luther et Zwingli. “Luther est le père des dissidents, sans qu’il l’ait voulu” (p. 195). En cette année anniversaire des 500 ans de la Réforme initiée par ce dernier, cette lecture confirme si besoin l’appartenance de l’anabaptisme au protestantisme. […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

5 min pour comprendre le rôle de la religion

Sert-elle à opprimer, restreindre les libertés ou justifier l'égale dignité de tous les humains ? Réflexion philosophique avec Paul Clavier.

Un contenu proposé par Campus protestant
Christianisme et paganisme du IVe au VIIIe siècle

Christianisme et paganisme du IVe au VIIIe siècle

La lecture de l’ouvrage de Ramsay MacMullen nous fait aussi découvrir une histoire plus riche et plus nuancée du christianisme naissant.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin
#Cannes2019 : l’humanité qui se dévoile

#Cannes2019 : l’humanité qui se dévoile

Sorry We Missed You, Douleur et gloire, Little Joe... Des gentils, de l’horreur et une héroïne, au menu des 17 et 18 mai au de Festival de Cannes.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Les rendez-vous de la pensée protestante Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants