Qui était l’auteur des Tragiques parus il y a 400 ans ?

Homme de guerre et écrivain protestant, il participe aux guerres de religion au côté d’Henri de Navarre puis raconte les souffrances des protestants dans les Tragiques. Son nom ? Théodore Agrippa d'Aubigné !

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 26 octobre 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

Un soldat

Né en 1552 en Charente-Maritime dans une famille calviniste, Agrippa d’Aubigné reçoit une formation humaniste à Paris, à Orléans, à Genève et à Lyon. À seize ans, il s’engage dans l’armée du prince de Condé puis devient le compagnon d’Henri de Navarre. Il participe aux guerres de religion par les armes et par la plume en se distinguant par la véhémence de ses écrits en faveur des protestants. Il échappe au massacre de la Saint-Barthélemy.

Il ne pardonne pas à Henri IV sa conversion au catholicisme, et reste hostile aux tentatives de rapprochement entre protestantisme et catholicisme.

Son Histoire universelle publiée en 1616 traite de l’époque des guerres de religions. En dépit des efforts d’impartialité de l’auteur, l’ouvrage est condamné (arrêt du Châtelet 1620) et le livre est brûlé. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Lesguidières, dernier connétable de France

François de Bonne de Lesguidières a été fait duc et pair puis connétable de France en 1622, il y a quatre cents ans.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Ignace d’Antioche : vivre à en mourir

Issu de la première génération après les apôtres, Ignace d’Antioche témoigne de son aspiration à une vie pleine avec le Christ, au prix de sa propre mort.

Un contenu proposé par Réformés

Albert Schweitzer prédicateur

Une recension du livre de Matthieu Arnold, "Albert Schweitzer prédicateur - Études Schweitzériennes".

Un contenu proposé par Évangile et liberté

La Saint-Barthélemy : qui a vraiment donné l’ordre ?

Plusieurs scénarios circulent, voici les trois principaux.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast